Icon Sport

Champions Cup – Lyon : pour poursuivre l’apprentissage

Lyon : pour poursuivre l’apprentissage

Le 07/12/2018 à 15:25Mis à jour Le 07/12/2018 à 18:05

CHAMPIONS CUP - Le LOU reçoit ce samedi (14h) les Glasgow Warriors, un sacré défi pour des Lyonnais derniers de leur Poule après deux défaites. L’équipe de Pierre Mignoni veut néanmoins se servir de ces rendez-vous européens pour progresser, et veut aller chercher un premier succès symbolique dans cette Champions Cup.

Quand on sait que c’est une bonne partie de l’équipe d’Ecosse qui va débarquer au Matmut Stadium de Gerland, on mesure la hauteur de la tâche pour le LOU. D’autant qu’après les revers face aux Cardiff Blues et aux Saracens, l’on peut dire sans aucun manque de respect que les chances de qualification se sont envolées. Pour autant, "peu importe la compétition on l’aborde avec une envie de victoire dans ce mini championnat. On reste sur une bonne performance face à Pau et il va falloir confirmer", lance le talonneur Mickaël Ivaldi.

Champions cup - Lionel Beauxis (Lyon) contre Cardiff

Champions cup - Lionel Beauxis (Lyon) contre CardiffIcon Sport

Deux groupes de travail ont été mis en place

Les Lyonnais se positionnent dans la continuité de leurs résultats en Top 14, sans cette pression du résultat permanent. Dès l’après-match face à Pau, Pierre Mignoni a assuré que son équipe "jouera ces deux matches à fond mais il y aura une stratégie par rapport au contenu." Concrètement, deux groupes de travail ont été mis en place de manière à pouvoir "charger la semaine de travail, dans le contenu et l’intensité, en étant plus individualisé", a précisé ce vendredi l’entraineur. À l’instar du deuxième ligne Manuel Carizza qui profite de ses derniers instants de joueur professionnel, d’autres éléments ressentent beaucoup d’envie. "Il y a beaucoup d’excitation et de détermination. J’ai vraiment envie d’apporter quelque chose de nouveau à l’équipe et de la fraicheur", explique le centre Adrien Seguret.

" La quasi-totalité de l’effectif aura du temps de jeu "

Ce dernier aura ainsi sa chance et l’on verra la paire Championne du Monde U20 avec Pierre-Louis Barassi être recomposée. "J’ai besoin de voir d’autres joueurs. La quasi-totalité de l’effectif aura du temps de jeu" promet Pierre Mignoni qui pourra également tenter de trouver des solutions à droite de la première ligne. Face à la pénurie de piliers, les jeunes Hamza Kaabèche et Kévin Yameogo auront également leur mot à dire. Par cette approche, c’est aussi l’occasion de recharger les batteries. L’exemple de Charlie Ngatai est éloquent, lui qui enchaine deux saisons sans coupure après le Super Rugby et qui est l’un des meilleurs lyonnais de cette première partie d’exercice. Il s’agira aussi de relancer certains éléments comme Alexis Palisson qui sera positionné à l’arrière pour ces deux prochaines rencontres.

Pierre Mignoni (Lyon)

Pierre Mignoni (Lyon)Icon Sport

Accumuler de l’expérience face à un gros

Chose est sure, le staff avait ressorti du positif des défaites concédées face à Cardiff et aux Saracens. La première avait notamment montré l’adaptation nécessaire à un arbitrage différent, et la seconde avait rassuré sur l’engagement et l’état d’esprit. Justement, le LOU retrouvera ce samedi l’Anglais Matthew Carley, arbitre du dernier France-Fidji, et fera face à un adversaire en quête de qualification qui proposera beaucoup de vitesse dans un jeu aéré. "Ce sera encore un gros test pour nous. On va voir où on se situe. Notre défense va être mise à mise à l’épreuve. Il faudra essayer, aussi, de les perturber", conclut Pierre Mignoni.

Contenus sponsorisés
0
0