Icon Sport

Les Saracens champions d'Europe

Les Saracens champions d'Europe

Le 11/05/2019 à 19:53Mis à jour Le 11/05/2019 à 21:41

CHAMPIONS CUP - En dominant 20 à 10 le Leinster, tenant du titre, les Saracens remportent cette Champions Cup au St-James Park de Newcastle. Les Anglais décrochent ainsi une troisième étoile, grâce notamment à une défense impériale.

Le Leinster semblait être le grand favori de cette finale, du fait notamment qu’il n’avait jamais perdu face aux Saracens en trois confrontations et que la province irlandaise ne s’était jamais inclinée en finale de Champions Cup… Pourtant, les Anglais ont déjoué les pronostics en allant chercher au plus profond d’eux pour renverser une situation qui semblait pourtant bien mal embarquée. Il a en effet fallu attendre la 39ème minute et une pénalité d’Owen Farrell pour voir les Sarries marquer leurs premiers points du match.

Dans la foulée de la réalisation de l’ouvreur et d’une motivation retrouvée, Sean Maitland relançait plus que jamais le suspens en étant à la réception d’une passe sur un pas de Farrell, lui permettant de terminer une longue phase à faire l’assaut de l’en-but (40’+3, 10-10). C’est à cet instant seulement que les Saracens reviennent à hauteur d’un Leinster qui jusqu’ici maitrisait le ballon, occupait davantage et semblait dérouler avec succès le jeu qu’on lui connait. Tadhg Furlong, en force derrière une mêlée, était venu le bonifier (32’, 10-0).

Le Leinster a buté sur un mur

Alors que les deux meilleures attaques de la compétition se faisaient face, les défenses ont longtemps pris le dessus. Celle des Saracens a tenu bon, écœurant même une équipe d’une Leinster sans solution, incapable de trouver une faille. D’une redoutable intensité, cette finale bascule surtout lorsque Scott Fardy est averti alors que son équipe accumulait les fautes (58’). Dans la foulée, Farrell donne pour la première fois l’avantage aux Anglais (59’, 10-13) et toujours sur la supériorité, Billy Vunipola fait le break derrière une mêlée (67’).

La suite n’est que maitrise de la part des Sarries, avec au bout de l’effort dans un St James Park comble et pourtant à dominante irlandaise dans le Nord de l’Angleterre, c’est un troisième titre pour le club de Watford désormais le plus titré d’Angleterre et le neuvième pour le rugby anglais en 24 éditions, soit maintenant un de plus que le rugby français. Les Leinstermen, étouffés par l’intensité adverse, à l’image d’une mêlée renversée dans le final de cette finale, laissent passer l’occasion rêvée de décrocher une cinquième étoile inédite.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0