Icon Sport

Champions Cup - Les Montpelliérains au rendez-vous ou presque contre Edimbourg

Les Montpelliérains au rendez-vous ou presque

Le 13/10/2018 à 18:05Mis à jour Le 14/10/2018 à 13:17

CHAMPIONS CUP - Outrageusement dominés en seconde période, les Montpelliérains se sont imposés 21 - 15 face à Edimbourg pour leur entrée dans cette Champions Cup. Les joueurs de Vern Cotter devront être plus constants avant de se déplacer à Newcastle la semaine prochaine. Newcastle, hôte de la prochaine finale...

Montpellier a souffert mais tient son entrée réussie en Champions Cup avec ce succès étriqué face à Edimbourg (21-15). Pourtant, les Héraultais avaient réussi à se mettre à l’abri en première période (21-10) avec trois essais de Immelman (6e), Fall (31e) et Ngandebe (36e) contre une réalisation de McInally (20e). Mais c’était sans compter sur la fougue du jeu écossais et les Héraultais ont grandement souffert dans le deuxième acte avec un carton jaune pour Bismarck Du Plessis (46e) et un deuxième essai encaissé (Fife, 58e).

Heureusement, la défense montpelliéraine a eu raison des offensives écossaises ce samedi et les joueurs de Vern Cotter se sont imposés dans la douleur (21-15). Seul regret, le bonus offensif qui n'était pas si loin.

" On est loin de faire une bonne partie mais on gagne"

Élu homme du match à juste titre (20 plaquages, 61m avec le ballon…), Louis Picamoles a parfaitement résumé la prestation de son équipe au micro de nos confrères de Bein Sport. Hantés par le gros retard à l’allumage de la saison dernière et criblés par les blessures (Goosen, Nadolo, Steyn, Cruden, Nagusa, Paillaugue…), les Héraultais ont oscillé entre un gros appétit de prouver et une fébrilité de rater l’échéance.

Or, c’était quasiment l’équipe d'Écosse qui leur faisait face ce samedi (20 joueurs sur 23 sont internationaux écossais à 15 ou à 7) et cela a donc piqué pendant 80 minutes. C’est la dure loi de la Champions Cup, le rythme comme le temps de jeu effectif sont plus élevés et malgré trois beaux essais de trois-quarts dans le premier acte, le MHR a bien failli laissé échapper cette partie.

Avec le casque à pointe

Prime donc à la défense pour les joueurs de Vern Cotter qui ont su pallier leur manque de précision ballon en main par un premier rideau défensif en béton armé. Trop de ballons rendus mais avec 190 plaquages montpelliérains contre seulement 69 pour Edimbourg, vous imaginez un peu la longue guerre des nerfs qui a eu lieu en deuxième période. Et malgré cette possession et cette occupation nettement à l’avantage des Écossais (70%), Montpellier a beaucoup tremblé mais aussi solidement tenu la barre (90% de plaquages réussis) pour n’encaisser que cinq points en infériorité numérique et pendant ce second acte.

Champions Cup - Dougi Fife (Edinburgh) contre Gabriel Ngandebe (Montpellier)

Champions Cup - Dougi Fife (Edinburgh) contre Gabriel Ngandebe (Montpellier)Eurosport

Chapeau messieurs car il faut aussi souligner l’énorme débauche d’énergie offensive d’Edimbourg qui n’a eu cesse de porter le ballon, de le transmettre au contact et de nous offrir de beaux mouvements de rugby sans être récompensé sur le plan comptable. Une preuve d’abnégation et de hargne qui a bien failli faire basculer ce match en leur faveur avec une action d’essai à la 68e initiée par Van der Walt, auteur d’une grosse rentrée, mais malheureusement conclu par un écran sur la défense adverse.

C’est peut-être là l'enseignement de cette première journée de Champions Cup pour les Montpelliérains : ils n’ont pas craqué mentalement. Ils auraient même pu s’offrir une victoire bonifiée sur une interception de leur numéro huit international à la toute dernière minute mais il était repris à 1m de la terre promise. Dommage, pas de quatrième essai mais l’essentiel est là pour Montpellier qui démarre cette fois son aventure européenne par une victoire (21-15) et prend provisoirement la première place de la poule 5 en attendant le choc entre Toulon et Newcastle ce dimanche à Mayol (16h15). En tout cas, pour une poule dite abordable, il va falloir grandement s’accrocher pour sortir dans les places qualificatives…

Contenus sponsorisés
0
0