Icon Sport

Champions Cup - Les absences de Sexton et Toner, une chance pour Toulouse ?

Les absences de Sexton et Toner, une chance pour Toulouse ?
Par Rugbyrama

Le 12/01/2019 à 11:38Mis à jour Le 12/01/2019 à 11:44

CHAMPIONS CUP - Ce samedi à 14h, deux géants d'Europe vont entrer en collision. Et même si le Leinster devra faire sans son maître à jouer, Jonathan Sexton, ni sa tour de contrôle, Devin Toner, le rude affrontement auquel les Toulousains s'attendent devrait bien avoir lieu.

Toulouse ne veut plus jouer pour grandir ni apprendre. Toulouse veut jouer pour gagner. Une chose est certaine : les joueurs d'Ugo Mola ne vont pas déroger à leur politique de jeu de mouvement face au Leinster. François Cros, le troisième ligne du Stade, sait qu'il faudra faire preuve d'un grand réalisme pour l'emporter en Irlande : "On sait qu'on aura pas beaucoup d'occasions de marquer dans ce match, alors il va falloir les mettre au fond et être très efficace en jouant comme nous savons le faire."

Top 14 - François Cros (Toulouse) contre Lyon

Top 14 - François Cros (Toulouse) contre LyonIcon Sport

Du réalisme, il en faudra. Mais il faudra aussi faire preuve de maîtrise, notamment dans les rucks et en conquête. Bien que l'absence de Toner handicape l'alignement Irlandais, il s'agit d'un secteur qu'ils maîtrisent à merveille. La présence de Richie Arnold (2m08) pourrait cependant déstabiliser les coéquipiers de Sean Cronin. "Ils s'appuient sur une forte conquête, ils avancent sur les ballons portés. Nous devons les contrer. Nous avons su le faire ici à Toulouse, alors nous devons en faire de même là-bas" concède Cros, tout en sachant que le Leinster sait s'appuyer sur ses trois-quarts lorsqu'il le faut. Le troisième ligne souligne que "Cette équipe sait gagner, c'est ce qui fait leur force et c'est ce qui les rend aussi impressionnant".

Ross Byrne remplace Sexton

Bien qu'outsiders, les Toulousains pourront s'appuyer sur les secteurs de jeu qu'ils ont appris à maîtriser en Top 14. En mêlée et en touche, les coéquipiers de Julien Marchand se sont rassurés depuis le début de la saison. Ils pourront aussi compter sur l'absence de Sexton, l'ouvreur Irlandais, véritable régulateur de cette équipe du Leinster. "Il sait mettre son équipe dans l'avancée et mettre l'adversaire sous pression" confiait François Cros. Du coup, c'est Ross Byrne qui aura la lourde tâche de mener son équipe cette après-midi. Un cadeau empoisonné pour Toulouse puisque le jeune ouvreur de 23 ans, déjà international Irlandais (2 sélections), à l'habitude de remplacer Jonathan Sexton.

Test Match - Ross Byrne (Irlande) contre les Etats-Unis

Test Match - Ross Byrne (Irlande) contre les Etats-UnisIcon Sport

Bien que ce dernier ait de réels automatismes avec ses coéquipiers, la fougue de son possible successeur en équipe nationale peut amener une réelle plus-value au Leinster. La chance du Stade passera peut-être par le fait que Byrne est encore jeune et il n'a pas l'habitude de ce genre d'évènement. Cette rencontre pourrait lancer sa carrière elle pourrait aussi le mettre dans le doute. Sera-t-il à la hauteur ? Aura-t-il la même influence sur le match que peut avoir Sexton ? La maîtrise sera la clé de ce match en tout cas, celle qui permettra à l'une des deux équipes de terminer en tête de la poule et de prendre une option sur le fameux quart de finale à domicile.

Par Mathieu Vich

Contenus sponsorisés
0
0