Icon Sport

Le Leinster, chat noir des Saracens ?

Le Leinster, chat noir des Saracens ?
Par Rugbyrama

Le 11/05/2019 à 14:34

CHAMPIONS CUP - La finale de Champions Cup entre le Leinster et les Saracens sera la quatrième confrontation entre les deux équipes. À chaque fois, les Irlandais sont venus à bout des Anglais en Coupe d’Europe. De quoi devenir la bête noire des coéquipiers de Maro Itoje ?

En 2011, par deux fois, en 2018 en quart finale, à chaque rendez-vous les Irlandais sortent vainqueur de cette confrontation au sommet. Sur les deux éditions le Leinster est sacré Champion. Est-ce que le match de ce week-end sera différent. Surement que oui, les deux équipes ne se sont jamais retrouvées pour une finale.

Un Leinster trop fort

Sur la saison 2010-2011 la poule du Leinster avait des allures de poule de la mort. Leinster, Clermont, Racing 92, Saracens. Sur cette édition, les anglais terminent dernier avec une seule victoire, sur le sol du Racing 14-19. Le reste ne se résumera qu’à des défaites, à domicile comme à l’extérieur. Les Saracens ont failli l’emporter chez eux contre le Leinster mais le destin en a voulu autrement, les anglais vont capituler de peu 23-25.

La déroute du match retour à L’Arena, 43-20, va lancer les irlandais sur la route du succès. Ces derniers vont remporter les matches suivants de la phase finale, respectivement contre, Leicester (17-10), le Stade Toulousain (32-23) et Northampton (22-33). Les Saracens n’auront été qu’une miette face à l’ogre irlandais.

Garry Ringrose (Leinster) contre les Saracens

Garry Ringrose (Leinster) contre les SaracensIcon Sport

La dernière confrontation entre les deux équipes a eu lieu en janvier 2018. À ce moment-là, le Leinster est invaincu dans la compétition et les Sarries se sont qualifiés in-extremis, terminant deuxième derrière Clermont. Cette troisième rencontre ne sera pas différente par rapport aux deux dernières, le Leinster gagne 30-19. La première mi-temps pourtant voyait des Saracens dans un grand jour, malgré un essai encaissé dès la 4eminutes par Ringrose, les Anglais restaient dans le coup grâce à la botte de Farrell et une possession de 64%. Ce ne sera que de la poudre aux yeux, les coéquipiers de Sexton vont inscrire deux autres essais par l’intermédiaire de Leavy et Lowe. Les hommes de Mark McCall passeront encore une fois à la trappe.

Mais plus une série dure, plus elle est fragile. D’autant que les Anglais ont des arguments à faire valoir. Comme par exemple une conquête irréprochable. Ils ont 95% de réussite dans les airs. Ils ont réussi 100 de leurs 105 lancés. Le sauteur George Kruis est le deuxième ligne le plus utilisé de la compétition avec pas moins de 33 lancés captés, suivi de près par Maro Itoje, 27.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0