Icon Sport

La guerre des étoiles

La guerre des étoiles
Par Nicolas Augot via Midi Olympique

Le 20/04/2019 à 16:39

CHAMPIONS CUP - La demi-finale entre le Stade toulousain et le Leinster opposera les deux équipes les plus titrées d'Europe. Une seule restera en course pour décrocher une cinquième étoile européenne et entrer un peu plus dans la légende.

Les Irlandais sont impatients. Ils veulent enfin savoir quelle équipe sera la plus grande d'Europe. Cette demi-finale entre le Leinster et le Stade toulousain doit départager et offrir une couronne de prestige au vainqueur. La question a donc été posée par un journaliste irlandais au manager toulousain Ugo Mola après l'entraînement du capitaine qui s'est déroulé sous un beau soleil ce samedi matin à l'Aviva Stadium : "Je ne sais pas si les Saracens et le Munster entendent ça de la même oreille. Je vous rappelle que juste avant le Leinster, les Saracens marchaient sur l'Europe. Enfin, le Munster est l'équipe qui a disputé le plus de demi-finale. Mais, il est vrai, je pense, que demain se jouera une forme de suprématie entre le rugby français et le rugby irlandais."

La guerre des étoiles aura bien lieu, même si une victoire ce dimanche n'en offrira pas une cinquième au vainqueur. Alors même si les Irlandais auront à cœur de démontrer que le Leinster est la meilleure équipe d'Europe de tous les temps en écartant le Stade toulousain de la route de Newcastle, Ugo Mola ne veut surtout pas se tromper de combat : "On est concentré sur notre match, on a la faiblesse de penser de savoir où on met les pieds, qui on est. Je vous assure que l'on ne va pas se prendre pour d'autres face à la meilleure équipe d'Europe du moment. On va essayer de rivaliser. Ce qui nous importe, c'est d'avoir la chance de pouvoir proposer notre rugby, dans les meilleures conditions possibles, même si le Leinster va essayer de nous empêcher de le faire mais on va tenter sur quelques brides de match et quelques ballons de faire parler notre rugby."

Vainqueur de la première Coupe d'Europe de l'histoire en 1996, le président du Stade toulousain Didier Lacroix a lui aussi évité de nourrir cette guerre des étoiles tant attendu : "Certes, nous avons le même nombre de titre mais les leurs sont plus récents." Une manière détournée de dire que le Stade toulousain n'est plus tourné sur son passé glorieux mais décidé à écrire une nouvelle page de son histoire ce dimanche à l'Aviva Stadium.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0