Icon Sport

Champions Cup - L'antisèche : Toulouse a perdu contre plus fort

L'antisèche : Toulouse a perdu contre plus fort
Par Rugbyrama

Le 12/01/2019 à 18:15Mis à jour Le 12/01/2019 à 18:21

CHAMPIONS CUP - Leader de sa poule jusqu'à aujourd'hui, le Stade Toulousain a vu sa série de 12 matchs sans défaite stoppée chez le Leinster (29-13). S'ils n'ont pas démérité, les hommes d'Ugo Mola ont tout simplement été surclassés par la meilleure équipe d'Europe.

Le match : quelle intensité !

Quelle intensité dans ce match décisif. Ce duel entre deux des meilleures équipes européennes a tenu toutes ses promesses. Avec, toutefois, une sensation : si les Toulousains n'ont rien lâché en défense, ils n'ont longtemps fait que repousser une échéance inéluctable : le Leinster, plus fort, monopolisait le ballon, occupait le camp adverse et poussait, inlassablement, jusqu'à rompre la muraille rouge et noir. Ce qui a fini par arriver. Logiquement, le Leinster s'est imposé (29-13). Il n'est pas, pour rien, le tenant du titre dans la compétition et le favori légitime à sa succession.

Champions Cup - Maxime Médard (Toulouse) contre le Leinster

Champions Cup - Maxime Médard (Toulouse) contre le LeinsterIcon Sport

Le fait : Toulouse jouera la seconde place

Avec le bonus offensif glané en fin de match, le Leinster reprend la tête de la poule, avant un déplacement chez les Wasps largement à sa portée. S'ils ne recevront certainement pas leur quart de finale, les Toulousains n'ont besoin que d'un petit point lors de la dernière journée pour être à coup sûr dans les meilleurs deuxièmes et voir les phases finales. Tout se jouera dimanche prochain, face à Bath à Ernest-Wallon.

L'essai : Dave Kearney malgré la faute de Ntamack

Alors qu'on joue la 50e minute, les débats se sont rééquilibrés après une domination écrasante du Leinster dans le premier acte. Les Irlandais reviennent malgré tout sur les 22 mètres toulousains. Sollicité après un maul, le demi d'ouverture dublinois Ross Byrne choisit de jouer au pied et adresse une transversale magistrale à Dave Kearney. L'ailier réceptionne le ballon à 5 mètres de la ligne et, malgré le placage en l'air de Romain Ntamack, réussit à aplatir en coin sans passer en touche. Un nectar de rugby irlandais.

Champions Cup - Dave Kearney (Leinster) contre Toulouse

Champions Cup - Dave Kearney (Leinster) contre ToulouseIcon Sport

Le joueur : Jack Conan, un travail d'orfèvre

On aurait pu citer le capitaine Rhys Ruddock, ou même le jeune Jordan Larmour qui a encore réalisé un très bon match, mais le numéro 8 Jack Conan a véritablement été la clef de voûte du succès du Leinster. Auteur de 16 courses balle en main et de 13 placages, la doublure officielle de CJ Stander avec le XV du Trèfle a été présente dans tous les secteurs de jeu. Combatif, rapide, efficace en touche, il a concrétisé le domination de son équipe en première période en inscrivant le premier essai du match. L'homme à tout faire du pack de Leo Cullen

La stat : 125

Quelle que soit la défense, Cheslin Kolbe avance. C'est de lui que vint l'éclaircie en fin de match. Face à un Leinster redoutable, le feu follet sud-africain a été le seul de son équipe à vraiment être dangereux, franchissant le rideau irlandais à quatre reprises. Ses appuis déroutants et son aptitude à casser les placages lui ont permis de glaner deux fois plus de terrain que n'importe quel autre joueur, avec 125 mètres parcourus ballon en main. On retiendra notamment sa course en bout de touche où, pourtant coincé par plusieurs Leinstermen, il arrive à se défaire du marquage et à pénétrer dans les 22 mètres dublinois, lançant ainsi le plus gros temps fort de son équipe. Son sauvetage sur McGrath et son essai en fin de match complète sa copie, une nouvelle fois superbe. Si le Stade Toulousain a marqué le pas, Kolbe a encore accéléré.

Champions Cup - Leinster - Toulouse

Champions Cup - Leinster - ToulouseIcon Sport

La question : les Toulousains pouvaient-ils faire mieux ?

La série est terminée. Après 12 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, le Stade toulousain s'est incliné à la RDS Arena. Malgré leur forme exceptionnelle, les Rouge et Noir n'ont jamais été réellement en capacité de l'emporter face au Leinster. Il faut dire que les Irlandais, qui survolent la Ligue celte (19 points d'avance sur Édimbourg, leur dauphin de la conférence B), règnent sur le rugby européen depuis la saison dernière, où ils ont réalisé le doublé championnat – Champions Cup. Des champions en titre qui, en plus de leur extrême maîtrise, ont sûrement rajouté un supplément d'âme par rapport au match aller, où ils s'étaient inclinés à Ernest-Wallon (28-27). Les Toulousains sont juste tombés contre plus fort.

Le Stade Toulousain pouvait-il espérer mieux face au Leinster ?

Sondage
8188 vote(s)
Oui
Non

Baptiste Pery

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0