Icon Sport

L'antisèche : Russell-Vakatawa-Imhoff, brelan d'as !

L'antisèche : Russell-Vakatawa-Imhoff, brelan d'as !
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 26/09/2020 à 17:15Mis à jour Le 28/09/2020 à 14:54

CHAMPIONS CUP - Le Racing a longtemps souffert de stérilité dans un match cadenassé. Mais un essai superbe a tout fait basculer dans les dernières minutes.

Le match

Le Racing a vraiment souffert contre des Anglais très forts en défense et souvent maître de l'occupation. Ce fut une partie très cadenassée qui à quelques minutes près, aurait pu se terminer sans essai. Les Saracens ont donné l'impression de maîtriser les débats avec les multiples chandelles de Richard Wigglesworth, surtout quand ils ont mené 15-9 à la 52eme. Mais les Racing a su produire son effort au bon moment par une offensive éclatante pour s'imposer in extremis avec cet essai de Imhoff.

Le plus beau mouvement

Evidemment, l'essai libérateur de Juan Imhoff à la 77e minute. Petit coup de pied à suivre de Russell pour Vakatawa qui perce avant de servir impeccablement Russel à son soutien. L'ouvreur écossais fixe le dernier défenseur pour mettre son ailier argentin sur orbite.

Le tournant du match

Outre l'essai de Imhoff, on citera l'occasion incroyable manquée par les Saracens à 15-9 à l'heure de jeu. Sur un ballon d'attaque « vendangé » par les Parisiens, ceuxci s'arrêtèrent de jouer. Daly pousse au pied, la balle atterrit dans les 22 pour Lewington qui prend la balle avec la ligne en vue et plus aucun défenseur. Mais il se montre trop prudent, pour contrôler le ballon et choisit de faire une roulade, ce qui ralentit l'action et laisse le temps à la défense de revenir. A 20-9 ou 22-9, les Parisiens ne seraient sûrement pas revenus.

La star du match

Virimi Vakatawa, le centre international du Racing a montré toute l'étendue de sa classe, une fois de plus. Son aisance offensive était sans doute la seule façon de faire craquer l'armure des Saracens.

La question du match : Finn Russel a-t-il fait un grand match ?

C'est l'éternelle question qu'on se pose au sujet des joueurs vedettes et surdoués. Le demi d'ouverture écossais n'a pas brillé de mille feux en permanence, il a même "foiré" quelques initiatives. Mais... mais, l'une de ses fameuses pichenettes par dessus la défense a fait mouche. Elle a sauvé son match, elle a sauvé son club. 90 pour cent des ouvreurs du Top 14 ne l'auraient pas fait.

La question du match : Finn Russel a-t-il fait un grand match ?

Sondage
3161 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés