Rugbyrama

Champions Cup - Grâce à un retour de Médard en fin de match Toulouse crée l'exploit à Bath !

Toulouse crée l'exploit à Bath !

Le 13/10/2018 à 15:52Mis à jour Le 13/10/2018 à 16:27

CHAMPIONS CUP - Dans une rencontre à multiples rebondissements, le Stade Toulousain est parvenu à créer la sensation en s'imposant à Bath (20-22) ! Les Rouge et Noir peuvent remercier Maxime Médard.

Incroyable fin de match sur la pelouse du Recreation Ground ! Alors que Freddie Burns était en mesure d'offrir la victoire à Bath dans les ultimes minutes de la rencontre, Maxime Médard a sauvé le Stade Toulousain en faisant gicler le ballon des mains de son adversaire, alors dans l'en-but. Avant cet improbable coup du sort, les joueurs d'Ugo Mola ont livré une prestation très solide pour leurs retrouvailles avec la grande Coupe d'Europe.

Grâce à trois réalisations de Maxime Médard (9e) et de Sofiane Guitoune (35e, 62e), les Rouge et Noir n'ont rien laché dans cette rencontre. Bath a fait la course en tête après deux essais de Jamie Roberts (25e) et Freddie Burns (30e). Mais la péché d'arrogance de l'arrière anglais a coûté la victoire aux siens. Le Stade Toulousain mérite sa victoire mais peut s'estimer miraculé !

Champions Cup - Tom Ellis (Bath) v Zack Holmes (Toulouse)

Champions Cup - Tom Ellis (Bath) v Zack Holmes (Toulouse)Icon Sport

D'un improbable coup du sort, Medard offre la victoire à Toulouse !

Incroyable fin de match sur la pelouse du Recreation Ground ! Alors que Freddie Burns était en mesure d'offrir la victoire à Bath dans les ultimes minutes de la rencontre, Maxime Médard a sauvé le Stade Toulousain en faisant gicler le ballon des mains de son adversaire, alors dans l'en-but. Avant cet improbable coup du sort, les joueurs d'Ugo Mola ont livré une prestation très solide pour leurs retrouvailles avec la grande Coupe d'Europe. Grâce à trois réalisations de Maxime Médard (9e) et de Sofiane Guitoune (35e, 62e), les Rouge et Noir n'ont rien laché dans cette rencontre.

Bath a fait la course en tête après deux essais de Jamie Roberts (25e) et Freddie Burns (30e). Mais la péché d'arrogance de l'arrière anglais a coûté la victoire aux siens. Le Stade Toulousain mérite sa victoire mais peut s'estimer miraculé ! L'image est à peine croyable. 77ème minute au Recreation Ground, Freddie Burns casse la ligne toulousaine après une multitude de temps de jeu. L'arrière s'en va à l'essai, esquisse un sourire, prend le temps de tapoter le blason de son maillot... lorsque surgit Maxime Médard !

Déjà auteur d'un essai en première période, Freddie Burns croit offrir le succès à sa formation, mais dans un excès de confiance, l'international anglais tarde à aplatir. Il n'aplatira finalement jamais. L'ailier du Stade Toulousain avait suivi son adversaire et a eu le temps de taper dans son bras pour faire tomber le ballon. Avant cet improbable coup de sort, Freddie Burns avait buté sur le poteau sur une pénalité face aux perches.

Cette fois, le banc du Stade Toulousain a fait la différence

Inconsolable, l'arrière Freddie Burns sait qu'il vient de coûter la victoire aux Anglais. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le Stade Toulousain arrache un précieux succès dans la course à la qualification, au lendemain de la gifle infligée par le Leinster aux London Wasps. Malmenés et contrariés en première période, les Rouge et Noir se sont armés de patience avant de revenir au score au retour des vestiaires. Auteur d'un doublé, Sofiane Guitoune a permis aux siens de repasser en tête en tableau d'affichage peu après l'heure de jeu.

Et si elle a souvent été visée ces dernières semaines, c'est bien la profondeur de banc qui fut l'élément principal du succès toulousain cet après-midi. Cette fois, le Stade n'a pas flanché et a tenu bon jusqu'au bout. Si la réussite avait choisi son camp en fin de rencontre, les joueurs d'Ugo Mola sont allés chercher cette victoire et n'ont pas volé ces quatre points très importants dans la course aux quarts de finale. Les Haut-Garonnais se souviendront de leurs retrouvailles avec la coupe d'Europe.

Contenus sponsorisés
0
0