Icon Sport

Champions Cup - À quitte ou double pour le CO !

À quitte ou double pour le CO !

Le 11/01/2019 à 12:04Mis à jour Le 11/01/2019 à 12:07

CHAMPIONS CUP - Deuxième de la poule 2 à trois points du Munster, le Castres olympique est condamné à l'exploit sur la pelouse d'Exeter pour espérer se qualifier dans la compétition européenne. Ça passe ou ça casse pour le champion de France...

En dominant de justesse la province irlandaise du Munster (13-12) lors de la quatrième journée de Champions Cup, le Castres olympique s'est offert le droit d'espérer une éventuelle qualification pour les quarts de finale de la compétition. Certes, les chances de sortir des poules restent minces pour le champion de France mais elles ont, au moins, le mérite d'exister dans une poule 2 où tout reste encore à faire. "Toutes les équipes peuvent se qualifier, le Munster est premier avec 12 points, on est second avec 9 points et les autres sont à égalité avec 8 points, explique Christophe Urios. Tout est important. Le match de ce week-end va être décisif. On se prépare pour un vrai match de phases finales".

Champions Cup - Julien Dumora (Castres) face à Stuart Townsend (Exeter)

Champions Cup - Julien Dumora (Castres) face à Stuart Townsend (Exeter)Icon Sport

Dans ce contexte, les Castrais n'ont pas d'autres choix que d'aller s'imposer en Angleterre chez les Chiefs d'Exeter, l'actuel leader de la Premiership en espérant dans le même temps une défaillance du Munster sur la pelouse de Gloucester. "On sait qu'aller gagner à Exeter serait un exploit. Mais il faut surtout se dire que si on perd, on est éliminé. Donc on doit se préparer à l'exploit. On ne peut pas dire qu'on va chercher un point à Exeter. Cela ne serait pas vrai, annonce l'arrière Geoffrey Palis. Il faut vraiment gagner pour rester en course dans la compétition".

Condamné à l'exploit

Plus facile à dire qu'à faire malheureusement pour les Castrais. La tâche s'annonce des plus ardues chez une des meilleures équipes du continent. "Exeter est premier de son championnat. C'est forcément du très haut niveau. On est un peu face à notre destin, prévient l'expérimenté Loïc Jacquet. On a deux matches pour aller chercher une qualification. Tout est possible. De toute façon, on ne veut pas avoir de regrets. On veut sortir la tête haute. Le groupe a envie et veut cette qualification. C'est à nous de faire le boulot".

" Il va falloir monter d'un gros cran notre niveau pour rivaliser avec eux"

Vainqueur à Pierre Fabre au match aller (29-25) après avoir passé plus d'une période en infériorité numérique, le Castres olympique connait la marche à suivre: "Il va falloir monter d'un gros cran notre niveau pour rivaliser avec eux. Au match aller, on a bien vu qu'il fallait vraiment tout y mettre pour obtenir un résultat contre eux. On avait été très fort défensivement. On n'avait pas arrêter de monter et de les agresser, rappelle Palis. Ils ne sont peut-être pas habitués à cela en championnat. Ils ont peut-être l'habitude de mettre leur jeu en place mais il ne faut surtout pas que cela arrive. On doit les mettre sous pression". Pour continuer d'espérer. Ça passe ou ça casse...

Contenus sponsorisés
0
0