Rugbyrama

Champions Cup - 75 000 euros d'amende pour Mourad Boudjellal (Toulon)

75 000 euros d'amende pour Boudjellal
Par Rugbyrama

Le 17/07/2018 à 14:40Mis à jour Le 17/07/2018 à 16:47

Convoqué par la commission de discipline pour les propos tenus à l'encontre des dirigeants de l'EPCR, traités de "Mormons", Mourad Boudjellal s'est vu infliger une amende de 75 000 euros. Son club, le RCT, est également sous la menace d'une sanction si l'un de ses représentants venait à enfreindre les règlements ou à faire preuve de "comportements inappropriés".

Mourad Boudjellal avait choisi de ne pas répondre à la convocation devant la commission de discipline de l'EPCR, suite aux propos qu'il avait tenus en début d'année, "démontrant un comportement homophobe et faisaient preuve de discrimination, insultaient différents groupes et jetaient le discrédit sur le rugby par des attaques, des critiques et des paroles dénigrantes envers l'EPCR.", comme le rapporte la commission de discipline de l'instance européenne qui avait déposé plainte.

Le président du RC Toulonnais a été sanctionné d'une amende de 75000 euros par la commission de discipline indépendante qui a confirmé "toutes les plaintes contre M. Boudjellal et le RC Toulon dans leur intégralité, en estimant (entre autres) que les commentaires de M. Boudjellal étaient discriminants et insultants à l’égard de différents groupes et portaient préjudice à la réputation du rugby."

"La commission de discipline indépendante a jugé cette conduite inappropriée très grave et a estimé que M. Boudjellal et le RC Toulon devaient être lourdement sanctionnés. La commission a également conclu qu’il y avait plusieurs circonstances aggravantes, notamment des antécédents disciplinaires et un comportement inapproprié pendant la procédure disciplinaire, et que celles-ci avaient alourdi les sanctions prononcées." Il est notamment reproché au président du RCT d'avoir "ignoré les instructions données par la commission de discipline indépendante et répondu de manière sarcastique à des demandes d’informations adressées par la commission."

En plus de l'amende de 75000 euros (payable immédiatement), Mourad Boudjellal est désormais sous le coup "d'une autre amende de 25 000€ avec sursis pendant trois ans pour toute infraction ou comportement inapproprié similaire de la part de M. Boudjellal dans n’importe quelle association de rugby."

Enfin, le RC Toulon "serait soumis à un retrait de cinq points au classement avec sursis pendant trois saisons pour toute infraction ou comportement inapproprié similaire de la part du club ou de l’un de ses représentants dans n’importe quelle association de rugby au cours de sa participation aux tournois de l’EPCR."

Le président varois et son club, qui avaient choisi de ne pas assister à l'audience, ont également été condamnés à rembourser les frais de justice engagés par l'EPCR.

Mourad Boudjellal, Toulon et l'EPCR peuvent faire appel de cette décision.

Contenus sponsorisés
0
0