Icon Sport

Toulon : Boudjellal cherche un actionnaire minoritaire

Toulon : Boudjellal cherche un actionnaire minoritaire

Le 15/12/2017 à 08:03Mis à jour Le 15/12/2017 à 08:37

Le président du RCT, Mourad Boudjellal, est prêt à céder à un investisseur 30% de ses parts. L’avocat d’affaires Didier Poulmaire a été mandaté pour cela.

La démarche est différente de l’an passé, où Mourad Boudjella souhaitait clairement passer la main, lassé des affaires et polémiques. Un an plus tard, il a pourtant mandaté l’avocat d’affaires Didier Poulmaire qui avait contribué à faire venir l’Américain Franck McCourt à l’OM, depuis cet été pour "faire rentrer un investisseur capable de développer la marque RCT". Depuis plusieurs semaines, le bruit courait sur Toulon et Mourad Boudjellal a choisi de le rendre publique à le confirmant à nos confrères du magazine Challenge.

Cette fois-ci, Mourad Boudjellal ne souhaite pas vendre. "Non l’idée est de trouver un partenaire, un nouvel actionnaire, mais je compte rester majoritaire. Je me donne encore au moins deux ans à la tête du club avant peut être de m’investir sur le plan national dans le rugby en 2019", indiquait-il ce jeudi à Midi-Olympique. En clair, Boudjellal pourrait être tenté de partir à l’assaut de la succession de Paul Goze le président de la LNR. Il est depuis juillet dernier élu au comité directeur de l’instance. Toujours depuis cet été, Boudjellal possède 97% de la SASP RCT alors que depuis qu’il était président il se contentait d’en avoir 51%. Seulement pour renflouer les caisses, pour la première fois depuis au moins quatre ans, il a dû remettre la main à la poche pour boucler le budget. Il a ainsi racheté les parts de l’association pour près de 2 millions d’euros.

C’est pour rester en haut de l’affiche que le président toulonnais cherche un investisseur qui "prendrait 30% de mes parts".

Contenus sponsorisés
0
0