Icon Sport

Raconte-moi ton dernier essai à Colombes... Louis Dupichot

Raconte-moi ton dernier essai à Colombes... Louis Dupichot
Par Rugbyrama

Le 20/12/2017 à 18:26

Auteur d'un doublé lors de la victoire européenne du Racing 92 face à Castres (29-7), l'ailier francilien a notamment inscrit le dernier essai sur la pelouse d'Yves-du-Manoir : entré dans l'histoire du club, il nous livre ses impressions.

Lors de la victoire face à Castres, vous inscrivez un premier essai (61e)... d'abord attribué à Szarzewski avant que l'on ne vous rende votre bien. Racontez-nous...

Notre rôle est de venir aider les avants pour finir le boulot lorsque le maul est dans l'avancée. Sur l'action, les avants font un gros boulot. Je me retrouve alors derrière Dim (Dimitri Szarzewski) : avec la nouvelle règle, le ballon doit rester derrière, du coup il me donne le ballon. J'avance, attends que quelqu'un me prenne le ballon et finis dans l'en-but. Dim est habitué à marquer sur les mauls, à tel point que le speaker lui attribue l'essai dans un premier temps. C'est anecdotique parce que ce qui nous importait était de marquer pour aller chercher le bonus.

Justement, quelques minutes plus tard (68e), vous inscrivez l'essai du bonus offensif...

Une fois de plus, notre maul avance considérablement. Voyant qu'il manquait un joueur castrais pour couvrir le maul (Kockott, numéro 9, avait reçu un jaune), on décide avec Teddy (Iribaren) de la jouer "petit côté". Dans cette optique, on concentre tous les avants adverses ce qui nous ouvre le petit côté. Taumeopo décide alors de sortir seul, moment choisi par Teddy pour sortir le ballon dans le bon timing, et fixe parfaitement dans la foulée. Je n'ai plus qu'à aller à dame, même en marchant. Entre ailiers et demis, nous essayons toujours de se suivre dans le match pour intervenir à n'importe quel endroit du terrain. Sur le maul, je devais rester dans l'axe du neuf pour lui offrir une solution.

Trois des quatre essais ont été l’œuvre d'ailiers tirant profit d'un ballon porté. Peut-on parler de "marque de fabrique" des Ciel et Blanc ?

Nos avants ont livré une grosse partie. Sur le premier maul, Virimi (Vakatawa) arrive, se saisit du ballon et s'en va marquer. Sur le deuxième je me retrouve derrière "Dim" pour aller aplatir dans les mêmes conditions. Sur le troisième, comme vu précédemment, je profite du travail de nos "gros". Les ¾ sont là pour aider à pousser dans les derniers mètres : pour le coup, nous sommes allés jusqu'au bout de l'action et c'est toute l'équipe qui en tire profit.

" Je ne réalise pas encore qu'il s'agit du dernier essai à Colombes"

Votre deuxième réalisation personnelle est d'autant plus importante qu'elle vous permet d'entrer dans l'histoire du club : il s'agit du dernier essai marqué sur la pelouse d'Yves-du-Manoir...

Individuellement, je suis toujours content de marquer. Je prends surtout conscience qu'il s'agit du bonus, ce qui était important, et qu'il va nous donner un espoir de qualification. Le petit plongeon était donc de rigueur (rires). S'agissant du côté symbolique, je n'ai pas de suite réalisé parce que j'espérais que nous ajoutions encore d'autres essais. Aujourd'hui encore, il est trop tôt pour se rendre compte qu'il s'agissait du dernier essai à Colombes...

C'est un joli clin d'oeil que ce soit vous "un des enfants de Colombes" qui ayez inscrit ce dernier essai...

Je suis depuis huit ans au Racing 92 (il avait été prêté à Pau la saison passée) donc c'est sympa de marquer pour le dernier match à Colombes. Cela aurait été encore plus fort en symbole s'il avait été marqué par Henri (Chavancy). C'est un essai qui deviendra encore plus important si nous parvenons à se qualifier et à réaliser une bonne saison. Personnellement, j'ai surtout profité du travail de toute l'équipe sur cet essai.

Quel est l'essai dont vous êtes le plus fier ?

J'ai eu la chance de marquer un bel essai il y'a deux ans (face aux Scarlets). Il s'agissait non seulement de mon premier match de Coupe d'Europe mais également d'un de mes premiers matchs en carrière professionnelle. L'essai était aussi beau dans sa structure que fort par son contexte donc j'en suis particulièrement fier. Si je pouvais en marquer d'autres de ce genre, cela serait encore mieux...

Propos recueillis par Johan CAILLEUX

0
0