Rugbyrama

Montpellier était loin du compte

Montpellier était loin du compte

Le 20/01/2018 à 15:48Mis à jour Le 20/01/2018 à 16:38

Pour la 6ème et dernière journée de Champions Cup, le MHR a été battu à domicile par le Leinster 14 à 23. Les montpelliérains quittent la compétition.

Montpellier n'a été qu'à deux essais d'un point de bonus offensif mais est quand même passé très loin d'une victoire, synonyme d'espoir. Devant au tableau d'affichage à la pause (14-8), les Héraultais n'ont pas pu soutenir la comparaison avec le Leinster en seconde période, éteint pas la justesse de la province irlandaise (14-23). Sans son ouvreur star Johnny Sexton mais avec une grosse équipe et de solides intentions, le Leinster est venu prendre logiquement ce qu'il cherchait : un quart de finale à Dublin.

Les hommes de Vern Cotter se sont sûrement dits à la pause, dans le secret du vestiaire, qu'il y avait une petite place pour forcer leur destin européen et ce malgré une défense dublinoise imprenable dans le jeu courant. Après avoir planté un deuxième essai par Yacouba Camara, dans des circonstances similaires au premier - un ballon porté cornaqué par Bismark du Plessis (24e) - mais à la finition plus esthétique (38e), une petite route semblait se dessiner. La bande à Sean Cronin, auteur du troisième essai de son équipe, une nouvelle histoire de maul porté (53e), s’est chargée de rendre la voie impraticable.

Montpellier Hérault Rugby vs Leinster (Crédit Photo : EPCR)

Montpellier Hérault Rugby vs Leinster (Crédit Photo : EPCR)Rugbyrama

Six sur six pour le Leinster, meilleure équipe de toute la phase de poule

Assurée de terminer première de sa poule et de recevoir son quart de finale, la province de la capitale irlandaise n’avait pourtant pas grand-chose à gagner dans ce match. Mais elle avait à cœur de rester sur le même tempo que toutes ses sorties européennes précédentes et est restée la mécanique de précision qu’on connaît. Un jeu fait de patience et d’adresse pour rendre un minimum de munitions, comme l’illustre l’essai de Robbie Henshaw sur l’extérieur après une très longue séquence de pilonnage de ses avants dans l’axe (47e). Sans le ballon, les hommes de Stuart Lancaster et Leo Cullen ont également su répondre au défi physique imposé par les Héraultais.

Aaron Cruden (Montpellier)

Aaron Cruden (Montpellier)Icon Sport

Un combat pour le gain du milieu de terrain où Robbie Henshaw et ses 17 plaquages réussis (100% de réussite) ont régné en maître. Tout comme le Leinster en Champions Cup cette année. Avec un carton plein de victoires, dont la moitié bonifiées, dans un groupe très dense où il a aussi écarté la concurrence du champion d’Angleterre et du leader de la Ligue celte, il termine meilleure équipe de toute la phase de poules et aura le luxe de recevoir en quart le moins bien classé des huit qualifiés. Un gotha que Montpellier était encore loin de rejoindre cette saison.

0
0