Rugbyrama

Le Racing a tremblé

Le Racing a tremblé

Le 21/01/2018 à 15:52Mis à jour Le 21/01/2018 à 16:07

Vainqueur à Leicester 20-23, le Racing a tenu jusque dans les derniers instants en défendant dans leurs 22. On notera la sportivité des Anglais qui ne prennent pas les 3 points en fin de matchs qui auraient qualifié leurs compatriotes des Saracens.

Loin du confort trois étoiles de sa UArena, le Racing s'est frotté au climat anglais à l'occasion de son déplacement à Leicester. Des conditions difficiles, avec de la neige, pour un match à enjeu avec la qualification en ligne de mire. Et les Racingmen ont fait le boulot (20-23) ,mais se sont fait peur. Malgré une très bonne entame, qui s'est concrétisée par deux essais (Chavancy 8e et Machenaud 12e), les Franciliens n'ont pas tenu la distance se montrant indisciplinés et parfois désorganisés. Après avoir mené 14-0, ils ont vu leurs adversaires revenir au score. Tout s'est joué dans les dernières minutes avec une pénalité de Machenaud après un bel effort de sa mêlée. Les dernières secondes ont été irrespirables avec une longue possession anglaise, heureusement stérile. Le Racing arrache sa qualification.

Virimi Vakatawa (Racing 92) vs Leicester le 21/01/2018 (Crédit Photo : EPCR)

Virimi Vakatawa (Racing 92) vs Leicester le 21/01/2018 (Crédit Photo : EPCR)Rugbyrama

Un Racing à deux visages

Un temps, il a été question d'un report du match. Les fortes chutes de neiges, couvraient le stade de blanc, mais la pelouse n'ayant pas gelé et les lignes étant dégagées, le coup d'envoi a pu être donné en temps et en heure. Et alors qu'on annonçait des Tigers avides de démarrer fort, ce sont bien les Racingmen qui sont partis pied au plancher. Supérieur en puissance et tactiquement, les hommes de Travers et Labit ont marqué sur leurs points forts : un ballon porté, concrétisé par Chavancy, et suite à une mêlée dominatrice Machenaud venait aplatir au nez et à la barbe de Youngs et May. Mais derrière plus rien ou presque. Leicester s'est réveillé aidé par une équipe du Racing qui a basculé dans ses travers avec une indiscipline chronique et un jeu parfois brouillon.

Machenaud assure la qualification

Les fautes franciliennes ont été sanctionnées par un Ford toujours précis et un essai de O'Connor (44e) au retour des vestiaires. Machenaud confessait après le match que le Racing "s'était compliqué les choses en raison de trop nombreuses erreurs". Le demi de mêlée qui a offert la victoire aux siens avec un 100% au pied dont la pénalité de la gagne dans les cinq dernières minutes.

Maxime Machenaud (Racing 92) vs Leicester le 21/01/2018 (Crédit Photo : EPCR)

Maxime Machenaud (Racing 92) vs Leicester le 21/01/2018 (Crédit Photo : EPCR)Rugbyrama

Déjà éliminés, les Tigers n'ont jamais lâché et étaient tout proche de la balle de match dans les ultimes secondes. Le Racing a su s'employer pour sauver les meubles et assurer sa qualification. Avec le report du match du Munster face à Castres, le Racing a fait sa part mais devra encore patienter pour savoir s'il termine à la première ou deuxième place de ce groupe. En espérant un coup de main des hommes de Christophe Urios

0
0