Icon Sport

Le Leinster, suite d’une conquête européenne

Le Leinster, suite d’une conquête européenne
Par Rugbyrama

Le 20/04/2018 à 15:16Mis à jour Le 20/04/2018 à 15:19

Ils ont triomphé des doubles tenants du titre en quart de finale. Après s’être offert les Saracens, le Leinster continue sa route vers le toit de l’Europe. Une dernière marche reste à franchir avant l’ultime combat pour le sacre. Donnés favoris pour la demi-finale, les irlandais affronteront un adversaire bien connu, les Scarlets.

Le Leinster se souvient-il encore de l’ivresse des sommets de la Champions Cup ? Probablement n’est-ce qu’un lointain souvenir. Combattants déchus à deux reprises en demi-finale face au RC Toulon en 2015 et à l’ASM en 2017, les joueurs irlandais rêvent de renouer avec leur histoire. Celle d’un club trois fois champion d’Europe en quatre éditions entre 2009 et 2012 (2009, 2011, 2012). Six années se sont écoulées depuis le titre de 2012, une éternité pour les Dublinois, qui rêvent désormais d’un affrontement final.

Pour cela les Leinstermen, pourront s’appuyer sur un parcours éclatant en poule. Victorieux à six reprises sur six rencontres, Isa Nacewa et ses coéquipiers ont affiché leurs ambitions de la saison. Tour à tour, ils sont venus à bout de Glasgow, d’Exeter et du MHR. Avec 22 essais et 176 points inscrits, la domination est incontestable et aujourd’hui encore incontestée. De quoi ébranler les certitudes de n’importe quel leader européen.

Isa Nacewa (Leinster)

Isa Nacewa (Leinster)Icon Sport

Peut-être était-ce une prédiction, comme un message d’alerte pour annoncer l’issue du Tournoi des Six Nations. C’est que cette équipe du Leinster nous rappelle vaguement quelque chose. Avec ses faux airs de XV du Trèfle, elle pourrait presque porter le maillot vert. Dans cette édition 2018, aucune équipe n’a su bloquer l’avancée du XV irlandais. Intronisés dès la quatrième journée du Tournoi, les Diables Verts affichent une précision technique qui frôlent la perfection. Véritable réserve de joueurs pour l’équipe nationale, la province dublinoise fournit plus des trois quarts des internationaux. Les hommes de Stuart Lancaster accèdent donc sans surprise au dernier carré.

Coach Stuart Lancaster - Leinster

Coach Stuart Lancaster - LeinsterIcon Sport

Après avoir mis fin au règne des Saracens en quart de finale (30-19), le Leinster devra venir à bout des Scarlets aux portes de la finale. Pour s’être affrontés deux fois en Pro14 cette saison, les deux équipes se connaissent bien. Comme toujours, les Leinstermen pourront compter sur leur demi d’ouverture d’exception Jonathan Sexton, auteur d’un Tournoi sensationnel. A ces côtés, une deuxième ligne très complémentaire composée de Devin Toner et la nouvelle sensation James Ryan. Pour une première ligne d’envergure, le Leinster associera Cian Healy, Sean Cronin et Tadhg Furlong. Un doute plane toutefois sur la présence de Robbie Henshaw, très attendu.

Robbie Henshaw

Robbie HenshawIcon Sport

Le Leinster semble paré, mais une seule éventualité pour eux : la victoire. Tous les espoirs semblent permis, pour ces invaincus de Champions Cup. À quelques jours du verdict, difficile de savoir si cette équipe irlandaise n’entachera pas son parcours sans faute.

Fanny Roustan

Contenus sponsorisés
0
0