Rugbyrama

L’antisèche : La Rochelle a grillé un joker

L’antisèche : La Rochelle a grillé un joker

Le 17/12/2017 à 17:14Mis à jour Le 17/12/2017 à 17:15

Remanié, le Stade rochelais s’est incliné ce dimanche à Coventry contre les Wasps (21-3). Il reste premier de la poule 1 mais voit son avance fondre, tandis que son adversaire du jour reste en vie pour la qualification.

Le match : La Rochelle n’a pas su se montrer dangereuse

Les Wasps auraient pu rapidement tomber dans la sinistrose, vu la fessée reçue la semaine dernière à Marcel-Deflandre (49-29) et après avoir perdu très rapidement leur buteur neo-zélandais Gopperth (7e). Mais ils se sont donnés les moyens de ne pas douter en frappant très vite, Daly emportant avec lui Lacroix après avoir réceptionné une magnifique sautée de Robson (11e). Menés 7-0, les Maritimes ont rapidement compris qu’ils auraient une partie difficile, la faute à une défense anglaise très agressive et rapide sur chaque montée. Étouffé, le leader du Top 14 ne s’est pas crée la moindre opportunité dans le premier acte, au contraire des abeilles qui ont failli piquer sur une attaque en première main (26e).

Des occasions, les Wasps en ont gâché quelques-unes. Un coup de pied de dégagement contré qui fut à deux doigts d’être converti en essai par Gaskell sans un retour in-extremis de Balès (43e), un autre retour désespéré de Vito sur Robson (70e), où une accélération dévastatrice de Simpson stoppée à 5 mètres de l’en-but (76e). Autant de regrets pour les partenaires d’Haskell, qui ont trouvé la faille par deux fois en seconde période, grâce à un second essai de Daly, parfaitement servi par Le Roux (47e) et sur un ballon porté cornaqué par Cruse (73e). À défaut de pouvoir ramener quelque chose de la Ricoh Arena, les Rochelais ont empêché les Wasps de prendre ce bonus offensif qui coûtera peut-être très cher à l’heure du bilan.

L’action : Un dernier effort qui enlève un point aux Wasps

On est dans les toutes dernières minutes de ce match. La Rochelle est menée 21-3 et a compris qu’elle repartirait sans rien de Coventry. Son ultime défi ? Priver les Wasps d’un bonus offensif qui les relancerait pleinement dans la lutte pour la qualification. Les Maritimes sont déjà passés tout près de la sanction deux minutes plus tôt après une escarmouche de Simpson quand ils doivent de nouveau éviter le pire sur une touche à 15 mètres de leur en-but. Les Anglais s’organisent en maul porté mais sont refoulés par un mur blanc et jaune. Le ballon est enterré, M.Clancy donne une mêlée à La Rochelle…l’orage est passé.

La Rochelle vs Wasps (Crédit photo : EPCR)

La Rochelle vs Wasps (Crédit photo : EPCR)Rugbyrama

Le Facteur X : le turnover rochelais n’a cette fois pas payé

Le duo Collazo-Garbajosa est habitué à gérer sa belle mécanique de précision et s’est permis huit changements dans son XV de départ par rapport à l’équipe qui a triomphé la semaine passée à Delflandre. Cela leur a parfois réussi cette saison mais pas ce dimanche, où le poids des absents a été un facteur déterminant de cette première défaite de la saison. Sans son homme à tout faire Victor Vito, ses perforateurs Levani Botia et Pierre Aguillon, son maître à jouer Brock James, son feu follet Jérémy Sinzelle et son travailleur de l’ombre Jason Eaton, le Stade rochelais a ramé. Et n’a jamais pu développer le beau jeu qu’on lui connait.

La décla : Dan Robson (demi de mêlée des Wasps)

" Après ce qu’il s’est passé la semaine dernière, on devait afficher une réaction en défense. On l’a travaillée toute la semaine et on a bien fait le travail"

La question : Coup d’arrêt ou simple accident ?

Avec quinze points pris en trois matchs, La Rochelle ne pouvait pas espérer meilleur départ et savait aussi qu’elle disposait d’un joker. C’est pour cela que le staff s’est autorisé un turnover massif. Le fait d’avoir cassé une série de quatre victoires d’affilée toutes compétitions confondues et de rentrer à vide en Charente-Maritime peut être bien-sûr préjudiciable pour la suite. Surtout que l’Ulster a désormais son destin entre les mains pour terminer premier de la poule. Mais la dernière journée se disputera à Deflandre face aux Harlequins, qui sont déjà éliminés. La qualification n’est donc absolument pas remise en cause pour les Rochelais.

Contenus sponsorisés
0
0