Icon Sport

Labit : "Ce n’est pas l’arbitrage qui fait le résultat"

Labit : "Ce n’est pas l’arbitrage qui fait le résultat"
Par Rugbyrama

Le 01/04/2018 à 18:06

Après la qualification de son équipe en demi-finale de la Champions Cup, l’entraîneur du Racing Laurent Labit est revenu sur la performance de ses hommes et trouve la victoire logique. Pour lui, les décisions arbitrales n'impactent pas le résultat final.

Rugbyrama : C’est une grande victoire pour vous cet après-midi..

Laurent Labit : Oui, une très belle victoire. On était venu ici pour faire un résultat en étant conscient de l’immense défi. Clermont était invaincu en quart de finale à domicile, il fallait le faire. On avait très bien travaillé et préparé ce match et on a eu une rencontre comme on l’avait identifié.

Vous aviez ciblé une possible baisse de régime clermontoise en seconde période ?

L.L. : On avait identifié deux phases dans le match. Dans un premier temps, trente minutes terribles où il fallait tenir et ne pas sombrer. Que cela soit dans la tête ou dans les jambes. Et on s’en est sorti pas trop mal. Après nous savions que plus le match allait durer, plus Clermont allait avoir du mal physiquement. On ne peut pas se refaire en une semaine et tenir 80 minutes sur ce rythme. Donc on savait que si on tenait le ballon en seconde période, cela deviendrait difficile pour eux physiquement.

Nick Abendanon (Clermont) contre le Racing 92

Nick Abendanon (Clermont) contre le Racing 92Icon Sport

Certaines décisions arbitrales ont été en votre faveur…

L.L. : Avec la passe de Morgan Parra, je pense que ça fait un partout. Ça équilibre. On savait qu’il fallait être le plus longtemps possible dans le match. Ils ont eu également deux joueurs importants blessés assez rapidement dans le match donc on a eu de la réussite. Après, il faut savoir marquer au bon moment, tenir le ballon car la Coupe d’Europe favorise l’équipe qui a le ballon. La victoire est logique.

L'arbitrage, notamment sur le possible en-avant de Carter, n'est pas au tournant dans le match ?

L.L. : Il faut faire avec l'arbitrage. Il faut savoir s'adapter à l'arbitre en permanence. Pendant les trente premières minutes, on a été pénalisé 8 fois. Peut-être que Clermont n'a pas suffisamment marqué pendant cette période. Durant les 50 autres, on a eu le ballon, on était dans une grosse dynamique. Il n'y a pas grand chose à dire et ce n'est pas l'arbitrage qui fait le résultat. Nous savions l'importance de ce quart pour Clermont et c'est une immense fierté pour nous de gagner cet après-midi.

Comment vous abordez cette fin de saison qui s’annonce palpitante ?

L.L. : On est qualifié en demi-finale de la Coupe d’Europe et on est pour l’instant deuxième au classement. Donc c’est beaucoup de fierté mais nous n’avons encore rien gagné ! Ce qu’il nous intéresse nous, c’est de gagner des titres. La compétition n’est pas encore terminée et il faut respecter tous les adversaires. La fin de saison va être très difficile.

Virimi Vakatawa (Racing) contre l'ASM Clermont

Virimi Vakatawa (Racing) contre l'ASM ClermontIcon Sport

En demi-finale, vous affronterez le Munster que vous connaissez bien. Est-ce un avantage ?

Oui c’est un avantage, mais en demi-finale, toutes les équipes sont taillées pour aller au bout. C’est vrai qu’on les connait bien, on les a joué en début de saison mais cela reste une très belle équipe. Notre avantage est que le match se jouera à Bordeaux, on espère avoir le soutien de notre public. Après la "yellow army" il va falloir se frotter à la "red army" et ça sera très difficile. C’est pour cela que nous sommes mesurés ce soir, mais également fiers d’avoir un groupe étoffé pour jouer les deux compétitions.

Un petit mot sur Marc Andreu qui réalise un match plein

L.L. : Marc (Andreu) c’est un grand compétiteur. Nous avons mis cet après-midi les meilleurs joueurs sur le terrain et sur ce qu’il a montré ces dernières semaines, il méritait de jouer ce match. Avec le mental qu’il a, il se rend la tâche plus facile. Ce soir, on a vu de quoi il était capable.

Propos recueillis par Paul Arnould

Contenus sponsorisés