Icon Sport

L'antisèche : les Rochelais sont inarrêtables

L'antisèche : les Rochelais sont inarrêtables
Par Rugbyrama

Le 10/12/2017 à 17:58Mis à jour Le 26/12/2017 à 16:29

La barre des 40 points largement franchie, six essais inscrits, une troisième victoire bonifiée...les Rochelais se sont imposés avec la manière (49-29) face à des joueurs de Coventry venus à Deflandre avec des intentions. Solidement installés en tête de leur poule, les Maritimes entrevoient les quarts de finale de la Champions Cup...

Le match : les hommes de Patrice Collazo continuent de marquer les esprits

Le rugby pratiqué par le Stade rochelais est déjà superbe en Top 14, et unanimement salué comme tel. En Coupe d'Europe, dans une compétition où le système de bonus et l'arbitrage favorisent l'offensive, il prend une dimension encore supérieure. C'était déjà vrai face aux Harlequins et l'Ulster, lors des deux premières rencontres européennes de l'histoire du club maritime. C'est apparu encore plus clairement, ce dimanche.

Les Wasps sont un club ambitieux, presque systématiquement qualifié pour les phases finales du championnat anglais, deux fois titrés en Coupe d'Europe (2004, 2007) et quarts de finaliste des trois dernières éditions. Sur la pelouse de Marcel-Deflandre, ce dimanche, ils ont tout bonnement explosé face au rythme rochelais.

Avec 49 points et six essais inscrits, les hommes de Patrice Collazo ont marqué les esprits et ne sont jamais apparus en réel danger. En face, les Wasps ont également inscrit cinq essais. Ils rentrent en Angleterre avec le point du bonus offensif et une franche envie de revanche. La fin de rencontre, émaillée de bagarres, le démontre. Le match retour, dimanche prochain à Coventry, s'annonce grandiose.

L'action : Le deuxième essai de Rattez

Le tableau d'affichage de Marcel-Deflandre indique 62 minutes de jeu, soit trois minutes après le troisième essai des Wasps signé Daly. Le score est alors de 35 à 17 pour les Maritimes, lesquels repartent aussitôt de l'avant. Après une inspiration parfaite de Ranger sur l'aile gauche, Sinzelle hérite du ballon avant de combiner avec son centre et ancien partenaire au Stade français, Doumayrou. Le duo est alors stoppé à quelques mètres de l'en-but adverse. Instant choisi par un Balès taille patron qui libère rapidement et écarte pour son ouvreur Lamb. Entré en jeu à la 55e, ce dernier ajuste alors la passe au pied pour Rattez. Une aubaine pour l’ailier qui réceptionne parfaitement le ballon, s'attache à aplatir au plus près des poteaux et inscrit son deuxième essai de la journée. Un énième récital rochelais !

Vincent Rattez (La Rochelle)

Vincent Rattez (La Rochelle)Icon Sport

La déclaration : Alexi Balès au micro de beIN Sport

"C'est la marque de fabrique des deux équipes de mettre de la vitesse dans le jeu. C'est très important de gagner contre cette grosse équipe des Wasps mais il y'a un match retour la semaine prochaine qui s'annonce très engagé. On a vu qu'à la fin, ils n'étaient pas très contents de repartir d'ici avec la défaite. Je pense que nous allons être bien reçus la semaine prochaine".

Alexis Balès (La Rochelle)

Alexis Balès (La Rochelle)Icon Sport

Le facteur X : Botia homme à tout faire

De tous les bons coups, l'international fidjien aura posé son empreinte sur ce match et marqué au fer rouge la défense des Wasps. Auteur de 17 courses pour 72 mètres parcourus ballon en main, le troisième ligne rochelais n'aura eu cesse d'être dans l'avancée. Il inscrit, dès la 26e minute, le troisième essai rochelais avant de signer un doublé retentissant à deux minutes de la fin de la rencontre : un essai de roublard, après un regroupement, qui démontre toute la panoplie d'un joueur qui ne cesse de faire étalage de tout son talent à chacune de ses sorties. Avec un tel niveau de performance, son premier doublé de la saison sur la scène européenne semble en appeler bien d'autres.

La statistique : les Rochelais reçus 15/15

En l'espace de trois rencontres de Champions Cup disputées cette saison, les Rochelais ont obtenu quinze points, effectuant un carton plein : ainsi, La Rochelle ont un pied en quart de finale de la compétition. Deux autres équipes, et non des moindres, peuvent encore prétendre à une telle réussite : tout d'abord le Leinster qui n'aura pas la tâche aisée sur la pelouse d'Exeter, champion d'Angleterre sortant (ce dimanche à 18h30). Enfin, les Saracens sont dans l'expectative concernant le report de leur match face à Clermont. Pour rappel, initialement prévue à 16h15, la rencontre a été décalée à une date ultérieure pour cause d'intempéries. Si certains en doutaient encore, La Rochelle est bel et bien entré dans la cours des grands !

La question : Les Rochelais se positionnent-ils comme les grands favoris de la compétition ?

Forts de ses trois succès bonifiés (comme vu ci-dessus), les hommes de Patrice Collazo ne peuvent désormais plus se cacher dans cette Champions Cup édition 2017/2018. Tour à tour vaincus, les Harlequins, l'Ulster et les Wasps ont subi les coups de boutoir d'une équipe à l'homogénéité (et au talent) déconcertante. Séduisants et joueurs au possible, à Deflandre comme loin de leur base, les Rochelais ne cessent de monter en puissance et se positionnent désormais comme un prétendant crédible à la succession des Saracens. Éléments de réponse dès la semaine prochaine, pour une revanche en terre anglaise qui s'annonce des plus intéressantes.

Par Johan Cailleux

Contenus sponsorisés
0
0