Icon Sport

L'antisèche : Le sursaut toulonnais n'aura pas suffi

L'antisèche : Le sursaut toulonnais n'aura pas suffi
Par Rugbyrama

Le 16/12/2017 à 21:11Mis à jour Le 16/12/2017 à 23:20

Bousculés en première période, les Toulonnais ont été plus impliqués en seconde mi-temps : il la remportent 8-3 mais échouent à 5 points de Bath. Le RCT pouvait espérer mieux qu'un petit point.

Les mots ont dû être durs à la pause dans le vestiaire toulonnais. Tant le début de seconde période contrastait avec le reste du match. Surprit dès l’entame de match (voir ci-dessous), le RCT a rivalisé dans le jeu avec les Anglais, mais ils n'ont pas montré l'implication nécessaire pour bousculer Bath en première période. Il faut un exploit de Mathewson pour inscrire les premiers points de Toulon, puis, les locaux vont faire un break au score grâce à deux exploits de Watson (28e et 41e). Revenu avec de bien meilleures intentions, le RCT avait les atouts pour s'imposer aujourd'hui. Mais à l'image de Thrin-Duc qui a fait des grosses erreurs dans son jeu au pied, Toulon aura des regrets suite à cette défaite de 5 petits points, 26-21.

L'action : l'essai d'Obano dès la première action

Le coup d'envoi de la rencontre est donné par Priestland pour Bath. Les Anglais récupèrent alors le ballon sous le renvoi, par l'intermédiaire de leur ailier Brew qui gagne le premier duel du match face à Tuisova (significatif). S'en suit une première séquence très rythmée des Anglais, lesquels pénètrent pour la première fois dans les "22" toulonnais, sur le côté gauche. Après plusieurs charges, c'est finalement le pilier Obano qui fait la différence, tout en puissance, après un départ au ras. 7-0, les Anglais prennent le score et ne le lâcheront plus.

Mathieu Bastareaud (Rugby Club Toulonnais)

Mathieu Bastareaud (Rugby Club Toulonnais)Icon Sport

Le facteur X : Anthony Watson des grands soirs

Alors que le score est de 13-10 pour les locaux, Anthony Watson fait parler la poudre et ses appuis de feu : des appuis qui lui permettent de fixer deux défenseurs pour aller à dame. Les Anglais réalisent alors le premier break en menant 18-10 (essai transformé). Non content d'avoir planté cette première banderille, l'ailier international récidive quelques minutes plus tard : juste avant la mi-temps, il profite de sa trop grande liberté pour "prendre le périphérique", contourner une défense varoise bien apathique (Tuisova en tête) et inscrire son deuxième essai du soir. Du grand art !

Le chiffre : 3-8

Malgré une deuxième mi-temps pas aboutie, le RCT s'est tout de même imposé dans ce second acte 3 à 8. En contraste avec l'entame de match catastrophique, Manoa inscrit un essai seulement deux minutes après le coup d'envoi de la seconde période.

Le RCT paye-t-il des défaillances individuelles?

De Mathewson qui est à deux doigts d’aplatir son essai en ballon mort, à Tuisova qui ne défend pas sur le troisième essai de Watson, les joueurs de Toulon semble parfois ailleurs sur le terrain. Après un début de saison difficile, le club semble aujourd'hui en crise de confiance. Toujours pas barragiste en Top 14, Toulon doit remporter ces deux derniers matchs pour se qualifier en coupe d'Europe.

Par Baptiste Barbat

Contenus sponsorisés
0
0