Icon Sport

Kayser : "On explore la profondeur de notre puissance mentale"

Kayser : "On explore la profondeur de notre puissance mentale"

Le 21/01/2018 à 08:41Mis à jour Le 21/01/2018 à 08:56

Quelques minutes après la victoire des siens sur les Ospreys, le talonneur international savourait la qualification des siens, acquise dans un contexte des plus difficiles qui se prolongera la semaine prochaine avec la réception du MHR de Vern Cotter.

Rugbyrama : Au pied du mur, votre équipe a su se sortir sans trembler du piège des Ospreys et valider sa qualification.

Benjamin Kayser : C’est ça, même si durant chaque mi-temps, nous avons deux ou trois occasions que l’on doit conclure. Il y avait largement de quoi prendre le large plus tôt au score, et nous les avons laissés ressortir de longtemps gratuitement trop souvent. Et puis, on prend cet essai qui nous pendait au nez, juste après que Nick Abendanon nous ait sauvé on ne sait comment d’une drôle de situation sur la ligne.

Avez-vous douté lorsque les Gallois sont revenus à 13-7 ?

B.K. : Honnêtement non. Je pense que défensivement, hormis sur l’action de l’essai, nous nous sommes montrés bien en place. Nous avons bien su ralentir leurs sorties de balle et les empêcher de donner de l’ampleur à leur jeu, en nous montrant constants pendant 80 minutes. C’était essentiel. Lors du match aller, nous nous étions faits des frayeurs alors que nous menions 23-7 à la 50e. On imaginait facilement ce que pouvait leur dire leur entraîneur à la mi-temps, à 13-0 : « continuez comme cela, ils vont finir par exploser ». Mais au contraire, nous avons su rester cohérents et globalement disciplinés.

Benjamin Kayser (ASM Clermont) vs Ospreys le 20/01/2018

Benjamin Kayser (ASM Clermont) vs Ospreys le 20/01/2018Icon Sport

L’équipe avait vécu une expérience traumatisante voilà deux ans, en se voyant éliminer dans un contexte similaire. On imagine que ce match contre l’UBB était dans toutes les mémoires durant votre semaine d’entraînement...

B.K. : C’était une semaine pas comme les autres, psychologiquement et physiquement très intense. En ce moment, il faut serrer les dents, et explorer la profondeur de sa puissance mentale. Je pense sincèrement que si on arrive à faire le boulot la semaine prochaine contre Montpellier, on ne sera pas décroché pour la qualification en Top 14 et que les vacances vont nous faire du bien. Et après cela, même si nous avons des absents pendant le Tournoi, nous ne serons pas drôles à prendre. Mais il faut d’abord battre Montpellier, un match que Vern Cotter a surligné depuis longtemps sur son calendrier.

Un mot sur la nouvelle incroyable performance de Morgan Parra...

B.K. : Depuis le temps, il ne nous étonne plus. C’est le patron. Psychologiquement, il est dur. Il assume ses choix en marquant les points qu’il faut au pied dans un moment critique, et au-delà de ça, il est le 9 dont on a besoin en ce moment. Il est indéboulonnableparce qu’il emmène tout le monde dans son sillage.

Morgan Parra (ASM Clermont) vs Ospreys le 20/01/2018

Morgan Parra (ASM Clermont) vs Ospreys le 20/01/2018Icon Sport

Quels que soient les résultats demain,vous allez disputer votre quart de finale à domicile dans deux mois. La meilleure des nouvelles ?

B.K. : Évidemment que c’est une grande satisfaction. On est heureux d’amener ce quart de finale à nos supporters, qui seront un soutien de poids. Sans compter que cela peut souligner le rayonnement de notre club au niveau européen

Contenus sponsorisés
0
0