Icon Sport

Choc de premières lignes

Choc de premières lignes
Par Rugbyrama

Le 21/04/2018 à 11:23Mis à jour Le 21/04/2018 à 14:00

Pour cette demi-finale de Champions Cup, le Leinster, demi-finaliste l'an dernier, reçoit les Scarlets qui n'avaient plus connu ce stade de la compétition depuis 2007. Au cœur de ce match, deux des meilleures premières lignes européennes vont s'affronter. Entre le trio Furlong-Cronin-Healy et le triptyque R.Evans-Owens-Lee, lequel paraît le plus consistant ?

L'expérience

La première ligne du Pays de Galles face à la première ligne de l'Irlande. Voilà le choc alléchant qui nous attend ce samedi à l'Aviva Stadium. Les trois internationaux du XV du Trèfle cumulent près de 177 sélections, le plus capé étant Cian Healy (78 sélections), suivi de Sean Cronin (61 sélections) puis de Tadhg Furlong (23 sélections). La première ligne des Scarlets n'a pas à rougir de la comparaison malgré 57 sélections de moins au compteur. Titulaire indiscutable avec l’Équipe du Pays de Galles, Ken Owens est apparu à 57 reprises sous le maillot gallois. Ses coéquipiers Samson Lee (38 sélections) et Rob Evans (25 sélections) sont moins apparus sous le maillot du XV du Poireau, mais restent des références à leurs postes en équipe nationale. Si l'expérience internationale est supérieure côté Leinster, elle est aussi plus importante en termes de matchs européens. Furlong, Cronin et Healy ont joué 137 rencontres de Champions Cup, quand Evans, Lee et Owens n'ont foulé les pelouses européennes qu'à 101 reprises.

Tadhg Furlong (Irlande)

Tadhg Furlong (Irlande)Icon Sport

Avantage : Furlong-Cronin-Healy (Leinster)

La touche :

Un match dans le match entre les deux talonneurs Ken Owens et Sean Cronin. Impériaux en touche face à La Rochelle (15/16 sur leurs propres lancers, 3 touches volées aux Maritimes) , les Scarlets semblent disposer d'un léger avantage dans ce domaine face aux Dublinois. Avec 94% de touches gagnées sur les lancers de Ken Owens, les Gallois effectuent un quasi sans-faute dans ce secteur en Coupe d'Europe. Du côté de Sean Cronin, les pourcentages de touches gagnées sont loin d'être infamants cette saison en Champions Cup avec 90% de touches gagnées. Mieux, sur le dernier match les coéquipiers de Jonathan Sexton ont réalisé un 100% en touche face aux Saracens qui disposent également d'un très bon alignement. Enfin, il est toujours utile de préciser que si le lancer des talonneurs est important, il ne représente qu'une partie du travail de l'alignement.

Scarlets - Ken Owens

Scarlets - Ken OwensIcon Sport

Avantage : Léger avantage pour R.Evans-Owens-Lee (Scarlets)

La mêlée :

Le Leinster dispose sans aucun doute de l'un des tout meilleurs packs d'Europe, en grande partie grâce à leur trio Furlong/Cronin/Healy. C'est bien simple, le Leinster n'a perdu quasiment aucune mêlée lors de cette campagne 2017-2018 de Champions Cup. Véritable rouleau-compresseur, les hommes de Leo Cullen affichent un taux de réussite en mêlée de plus de 94%. Encore une fois, les Scarlets font plus que rivaliser dans ce secteur grâce à une conquête très performante depuis le début de la saison européenne. Cependant, la mêlée des coéquipiers de James Ryan paraît plus compacte dans l'ensemble.

Avantage : Furlong-Cronin-Healy (Leinster)

La défense :

Avec Ken Owens, les Scarlets disposent du meilleur plaqueur de toute la compétition européenne. Le Gallois a effectué pas moins de 105 plaquages dans la compétition. Une activité défensive exceptionnelle qui connaît toutefois un déchet important avec 24% de plaquages manqués. Ses coéquipiers Evans (91%) et Samson Lee (90%) ratent moins souvent que leur capitaine, mais plaquent quasiment 3 fois moins que lui. Gros défenseur, le pilier droit Tadhg Furlong a plaqué 54 adversaires. En outre, il détient l'avantage de ne louper quasiment aucun plaquage (98% de réussite). Un fait qu'il partage avec ses coéquipiers Cronin et Healy, tous deux ne connaissant que très peu de déchets dans ce domaine. Grâce à l'incroyable débauche d'énergie de Ken Owens dans ce secteur, léger avantage pour les hommes de Wayne Pivac.

Samson Lee (Galles)

Samson Lee (Galles)AFP

Avantage : Léger avantage pour R.Evans-Owens-Lee (Scarlets)

Participation au jeu :

Impressionnants. Le talonneur Sean Cronin et le pilier gauche Cian Healy ont réalisé plus de 40 courses chacun depuis le début de la saison européenne. Mais le plus incroyable par sa disponibilité et sa mobilité reste Tadhg Furlong qui a accompli 61 courses ballon en main en 7 matchs de Champions Cup. Une performance gigantesque de la part du triptyque irlandais. Par ailleurs, le trio du Leinster est une des premières lignes qui éliminent le plus d'adversaires sur le continent européen, spécialement Cian Healy (9 défenseurs battus en Coupe d'Europe cette année). Lee, Evans et Owens moins à l'aise dans les déplacements souffrent de la comparaison en termes de participation au jeu de leur équipe.

Cian Healy, le pilier gauche de l'Irlande - 27 septembre 2015

Cian Healy, le pilier gauche de l'Irlande - 27 septembre 2015Icon Sport

Avantage : Furlong-Cronin-Healy (Leinster)

Bilan : Victoire 3-2 pour Furlong-Cronin-Healy (Leinster).

Dans ce duel d'internationaux, la triplette composée de Tadhg Furlong, Sean Cronin et Cian Healy semble supérieure par rapport au triptyque gallois. Plus mobiles, expérimentés et supérieurs en mêlée, les 3 irlandais prennent le pas dans ce duel sur leurs homologues des Scarlets. Cette supériorité se traduira-t-elle ce samedi ? Réponse à 16h30.

Par Théo Combes

Contenus sponsorisés
0
0