Icon Sport

Champions Cup - Le Racing s'offre le Munster et file en finale

Le Racing s'offre le Munster et file en finale

Le 22/04/2018 à 18:16Mis à jour Le 22/04/2018 à 19:09

Malgré un relâchement en seconde mi-temps, le Racing s'impose face au Munster 27-22. Emmenés par un Teddy Thomas de feu, les Racingmen s'offrent une finale à Bilbao face au Leinster, le samedi 12 mai prochain.

C’est une deuxième finale européenne après celle de Lyon en 2016 que le Racing 92 s’est offert et il ne pouvait surement par rêver d’un meilleur scénario. Grâce à une énorme envie et une très grosse défense, les Franciliens ont étouffé un Munster méconnaissable et pris sur les fondamentaux, ce qui est pourtant le point fort des Irlandais. Bien qu’un peu indiscipliné, ce Racing a su gérer son match d’un bout à l’autre et n’aura pas vraiment tremblé. Car le Munster s’est pourtant rebiffé sur le final sans que ce sursaut d’orgueil ne soit suffisant.

Maxime Machenaud (Racing 92) vs Munster

Maxime Machenaud (Racing 92) vs MunsterIcon Sport

C’est une deuxième finale européenne après celle de Lyon en 2016 que le Racing 92 s’est offert et il ne pouvait surement par rêver d’un meilleur scénario. Grâce à une énorme envie et une très grosse défense, les Franciliens ont étouffé un Munster méconnaissable et pris sur les fondamentaux, ce qui est pourtant le point fort des Irlandais. Bien qu’un peu indiscipliné, ce Racing a su gérer son match d’un bout à l’autre et n’aura pas vraiment tremblé. Car le Munster s’est pourtant rebiffé sur le final sans que ce sursaut d’orgueil ne soit suffisant.

Menés 27 à 3 depuis la 43ème minute, les Munstermen ont attendu le dernier quart d’heure pour réagir, et le carton jaune contre Marc Andreu (63’) suite à une accumulation de fautes. Le futur francilien Simon Zebo (64’), Rhys Marshall (76’) et Andrew Conway (80’+1) ont permis à l’écart d’être moins conséquent au tableau d’affichage final mais cela ne fera pas oublier la prestation globale, et ce malgré le soutien d’une Red Army présente en nombre parmi les 24 574 spectateurs présents à Chaban-Delmas. Sous la chaleur, le Munster a subi.

Teddy Thomas le finisseur et le généreux

La différence s’est faite très rapidement grâce à un Teddy Thomas des grands jours. L’ailier a d’abord conclu en bout de ligne une longue séquence (5’), puis a profité d’un franchissement de Virimi Vakatawa pour son doublé (18’). L’international tricolore aurait même pu réaliser le triplé dans la continuité d’une action initiée par Henry Chavancy, sauf qu’il a offert cette troisième réalisation à Maxime Machenaud (22’). Devant les siens, venus en nombre pour constituer la Machenaud Army, le demi de mêlée a livré lui aussi une magnifique partition.

Teddy Thomas (Racing 92) vs Munster

Teddy Thomas (Racing 92) vs MunsterIcon Sport

Dans ce duel à distance entre demis de mêlée, il n’y a pas eu photo. Alors qu’il est surement l’un des plus grands, Conor Murray a raté son rendez-vous à l’inverse d’un Maxime Machenaud qui a su guider son équipe. Mais cette domination dans tous les compartiments et notamment dans les duels peut s’illustrer avec la copie rendue par Yannick Nyanga, tout aussi précieux en touche. Les Racingmen ont donc gagné le droit de retrouver une autre province irlandaise, le Leinster, pour essayer de soulever un premier trophée européen.

Contenus sponsorisés
0
0