• Patrice Collazo (La Rochelle)
    Patrice Collazo (La Rochelle)

"Ce match va marquer l’histoire du Stade rochelais" : le top déclas de la 1re journée

Par Rugbyrama
Le

La satisfaction historique de Patrice Collazo, l’analyse lucide de Laurent Labit, la déception de Mike Brown et les félicitations de Leo Cullen… voici les phrases marquantes de ce premier samedi de la saison en Champions Cup.

Patrice Collazo (manager de La Rochelle)

Les Maritimes ont réalisé l’exploit du week-end en s’imposant avec le bonus offensif sur le terrain des Harlequins (27-34). Difficile dans ces conditions de faire la fine bouche, surtout pour un tout premier match en Champions Cup. " Je suis évidemment très satisfait et content du résultat. Ce match va marquer l’histoire du Stade."

Bravo à Geoffrey Doumayrou auteur de 2 des 4 essais rochelais face aux @Harlequins ! #HARSR #FievreSR pic.twitter.com/tbClSG34Fz

— Stade Rochelais (@staderochelais) October 14, 2017

Mike Brown (arrière des Harlequins)

Même s’ils ont réussi à arracher un point de bonus défensif en fin de partie, les Harlequins ont pris une grosse claque chez eux. La qualification est déjà compromise pour les Londoniens. "On voulait faire du Stoop (ndlr : leur stade) une forteresse donc forcément perdre ici et prendre 34 points, ce n’est pas bon du tout."

Laurent Labit (entraîneur des avants du Racing 92)

Le Racing 92 a beaucoup souffert pour venir à bout de Leicester (22-18). Les Franciliens auraient pu aller chercher le bonus offensif avec un essai de plus, mais cela aurait été très cher payé.

On peut regretter de ne pas avoir pris le bonus offensif mais sincèrement, on a passé 25 minutes dans notre camp en seconde période. Donc à partir de là, c’était quand même compliqué et l’important était avant tout la victoire.

Leo Cullen (manager du Leinster)

Sans quelques cadres importants derrière, à l’image de l’ouvreur Jonathan Sexton, le Leinster a battu Montpellier avec le bonus (24-17). Son manager Leo Cullen a tenu à rendre hommage à ses plus jeunes troupes, qui ne se sont pas échappées face aux puissants héraultais.

"Plusieurs jeunes joueurs ont été intégrés dans l’équipe et ont montré beaucoup de courage et de bravoure pour faire face aux garçons très physiques de Montpellier."