Icon Sport

Le point qui peut tout changer pour le RCT

Le point qui peut tout changer pour le RCT

Le 16/12/2017 à 20:20Mis à jour Le 16/12/2017 à 20:51

Malgré une ultime séquence de 38 temps de jeu après la 80ème minute, venue mourir à quelques mètres de l’en-but anglais, Toulon ramène un bon point de bonus défensif du Recreation Ground

Et c’est une satisfaction pour des Toulonnais qui ont passé un après-midi difficile dans l’Ouest de l’Angleterre. Bath revient donc à hauteur au classement de cette Poule 5 mais peut s’en vouloir de ne pas avoir su lâcher les chevaux en seconde période, comme cette équipe avait su le faire dans un premier acte disputé quasiment à sens unique.

Malgré une ultime séquence de 38 temps de jeu après la 80ème minute, venue mourir à quelques mètres de l’en-but anglais, Toulon ramène un bon point de bonus défensif du Recreation Ground. Et c’est une satisfaction pour des Toulonnais qui ont passé un après-midi difficile dans l’Ouest de l’Angleterre. Bath revient donc à hauteur au classement de cette Poule 5 mais peut s’en vouloir de ne pas avoir su lâcher les chevaux en seconde période, comme cette équipe avait su le faire dans un premier acte disputé quasiment à sens unique.

À l’image de son arrière Anthony Watson auteur d’un doublé (28’ et 40’+1), tout semble réussir à cette équipe de Bath dont le jeu de mouvement est terriblement efficace. Beaucoup de vitesse, de déplacements et surtout une grosse intensité dans les duels lui permet d’avancer quasiment sur toutes ses initiatives. La défense de Toulon est à la peine et celle-ci donne d’ailleurs le ton dès la 48ème seconde avec cet essai de Beno Obano, consécutif à un ballon de récupération sur la réception du coup d’envoi du match donné par les Anglais.

La soirée difficile de François Trinh-Duc

Auteur d’un 4 sur 7 face aux poteaux, François Trinh-Duc n’a pas à rougir de sa prestation face aux perches ni de son engagement défensif. C’est plutôt dans l’utilisation de son pied dans le jeu courant que l’ouvreur international a déçu. Vient à l’esprit sa course stoppée à 1 mètre de l’en-but (18’) ou encore sa passe au pied vers Chris Ashton qui file en dehors des limites alors qu’il y avait un surnombre sur les ailes (24’) et des renvois directs en touche (53’). Des détails qui ont leur importance quand il s’agit de faire basculer ce type de match.

Un essai de filou de Alby Mathewson (18’), et le bras long de Samu Manoa sur une initiative de Ma’a Nonu (42’) permettent néanmoins au RCT de ne pas faire un voyage à vide. Avec un peu plus de gaz sur la fin et peut être un poil plus de pragmatisme dans les moments clés – comme ce choix de la pénaltouche à l’heure de jeu alors que Bath menait 26-18 – Toulon aurait même pu repartir avec les 4 points de la victoire et ainsi tuer tout suspens dans la course à la première place. Il reste désormais deux duels face à Trévise et aux Scarlets pour ce challenge.

Contenus sponsorisés
0
0