Icon Sport

Bastareaud : "On ne peut s’en prendre qu’à nous mêmes"

Bastareaud : "On ne peut s’en prendre qu’à nous mêmes"

Le 17/12/2017 à 10:29Mis à jour Le 17/12/2017 à 10:30

Le capitaine toulonnais regrette l’entame ratée des siens à Bath ou le RCT s’est incliné ce samedi soir (26-21). Le centre compte sur une réaction collective lors des deux prochaines journées pour décrocher une qualification à la portée des Rouge et Noir.

Rugbyrama : Que s’est-il passé en début de match avec cet essai concédé dès la 45e seconde ?

Mathieu Bastareaud : Nous avons été pris à la gorge, simplement. Il n’y avait pas de surprise, c’était attendu, pourtant. Mais l’équipe est restée apathique. Elle a traîné cette entame ratée toute la première période. En deuxième mi-temps, le collectif a heureusement relevé la tête et a montré qu’il avait plus d’envie. Nous aurions pu lâcher, craquer mais finalement nous échouons à cinq points. Je me dis que ça aurait pu être pire. C’est bien de prendre un point, tout de même. Sur la fin, quand on tenait bien le ballon, j’ai même cru que ça pouvait basculer. Mais ça n’a pas suffi. L’équipe s’est un peu éparpillée et a eu du mal à garder la tête froide.

Votre inconstance vous coûte encore cher. Une fois de plus, cette saison...

M.B. : Oui, quand tu commences à 7-0, ça n’aide pas, surtout dans une compétition aussi relevée. Nous avons été obligés de courir après le score. Il y a eu beaucoup d’erreurs et de ballons tombés par la suite. On ne peut s’en prendre qu’à nous mêmes. Tout compte fait, la meilleure équipe a gagné à mon avis.

Vous êtes désormais deuxièmes de la poule 5. La première place s’éloigne et la qualification n’est pas assurée. Comment envisagez-vous la suite ?

M.B. : Il faudra être sérieux sur les derniers match de poule face à Trévise et à Llanelli, c’est à ce moment que la qualification se jouera. Il n’est plus question de penser à Bath désormais. Il faut se concentrer sur les deux rencontres restantes qui seront à élimination directe. L’équipe s’est déjà retrouvée dans cette posture par le passé et elle avait réussi à décrocher sa qualification à chaque fois.

Ce nouveau RCT a-t-il la même trempe que les précédents pour relever ce défi ?

M.B. : Il y a un nouveau groupe et un nouveau staff, certes, mais le club et les anciens encore présents ont l’expérience nécessaires pour aborder ces échéances de la bonne manière. D’ici la, il faudrait surtout retrouver plus d’enthousiasme. Ce groupe a un peu perdu l’envie de faire les choses ensemble. Mais j’ai confiance en notre collectif.

Contenus sponsorisés
0
0