AFP

Champions Cup - 1re journée : Pour Toulon, Toulouse, Clermont ou le Racing 92, ça va démarrer fort

Pour Toulon, Toulouse, Clermont ou le Racing, ça va démarrer très fort

Le 12/10/2016 à 17:40

CHAMPIONS CUP - L'énorme choc pour Toulon, un succès presque obligatoire pour Toulouse, des retrouvailles qui risquent d'être spectaculaires pour Clermont et l'heure de la confirmation pour le Racing : voilà les principaux enjeux de la 1re journée de Coupe d'Europe.

Le gros choc du week-end : Toulon - Saracens (poule 3)

Quelle affiche ! Ce samedi à Mayol (16h15), ce sont tout simplement les vainqueurs des 4 dernières éditions qui vont en découdre dès cette première journée ! Les Saracens, tenants du titre, ont soulevé la saison passée le trophée, s'offrant même un doublé championnat / Coupe d'Europe. Une domination totale sur la scène européenne et surtout incontestable tant les Sarries étaient au-dessus du lot l'an dernier.

Et cette saison encore, les joueurs de Mark McCall sont repartis sur des bases très elevées. Dans le sillage d'un Maro Itoje toujours aussi énorme et d'un Jamie George devenu sérial marqueur (5 essais), ils figurent déjà en tête de la Premiership après 6 journées, avec une seule défaite au compteur sur la pelouse des Harlequins.

Maro Itoje (Saracens)

Maro Itoje (Saracens)Icon Sport

Autant vous dire que c'est une formation en pleine possession de ses moyens qui viendra défier Toulon dans le Var. Un RCT qui a abandonné sa couronne la saison dernière après avoir été sacré roi d'Europe 3 fois d'affilé entre entre 2013 et 2015. L'aventure s'était arrêtée pour les Toulonnais en quart de finale face au Racing, futur finaliste. Après un début d'exercice poussif en Top 14, les hommes de Diego Dominguez semblent avoir redressé la barre. Face à l'ogre anglais, il faudra de toute façon montrer son meilleur visage pour rivaliser et prendre une première option...

Le déplacement à bien négocier : Connacht - Toulouse (poule 2)

Éliminé dès les poules lors de 3 des 4 dernières éditions de la Coupe d'Europe et frôlant même le ridicule l'an passé (dernier de sa poule derrière Oyonnax), le Stade toulousain veut se racheter. Et surtout bien mieux figurer sur la scène continentale. C'est clairement l'un des objectifs de cette saison, la 2e d'Ugo Mola à la tête des Rouge et Noir. Le grand Toulouse, de l'histoire ancienne ? Les coéquipiers de Thierry Dusautoir veulent croire le contraire.

Leonardo Ghiraldini (Toulouse)

Leonardo Ghiraldini (Toulouse)Icon Sport

Aux Toulousains de le prouver, et ce dès ce samedi (18h30) sur la pelouse du Connacht. Une mission pas forcément si évidente qu'il n'y paraît au premier abord ! Car les hommes de Galway se sont adjugés la Ligue celte l'année dernière. Et qu'après des débuts très compliqués cette saison, les Irlandais se sont remis la tête à l'endroit en battant Edimbourg puis l'Ulster à la maison. Surtout, Toulouse aura affaire à une équipe très joueuse, capable d'amener du danger de partout. Mais en quête de rachat, les Toulousains n'ont déjà pas le droit à l'erreur, dans une poule dont les Wasps sont annoncés comme les grands favoris.

La rencontre qui s'annonce très joueuse : Exeter - Clermont (poule 5)

Comme l'an passé, ces deux formations se retrouvent dans la même poule. Un groupe dans lequel figure aussi l'UBB... comme l'an dernier ! Seul la province irlandaise de l'Ulster a en fait remplacé la galloise des Ospreys. La saison dernière, ces équipes nous avaient offert un suspense incroyable, terminant toutes à 16 points, sauf Clermont (15 unités) qui avait terminé dernier !

On peut donc logiquement s'attendre une nouvelle fois à une course à la qualification très ouverte cette année. L'ASM, si elle veut retrouver les phases finales au printemps, ne devra donc pas répéter les mêmes erreurs. Et se montrer ainsi plus performante à l'extérieur. Ça commence dès ce dimanche (18h30) avec un affrontement explosif en vue sur le terrain des Chiefs, qui avaient finalement échoué en quart d'un tout petit point sur la pelouse des Wasps lors de l'édition 2016.

Morgan Parra (Clermont) - octobre 2016

Morgan Parra (Clermont) - octobre 2016Icon Sport

Et aux dernières nouvelles, les partenaires de Jack Nowell sont toujours aussi joueurs. Ça tombe bien, les Clermontois aussi. Les Auvergnats voudront aussi se refaire la cerise en mêlée fermée, après l'humiliation subie face à Toulouse.

L'affiche qui demande confirmation : Racing 92 - Munster (poule 1)

Cette saison, c'est dans un bien plus grand costume que le Racing s'attaque aux joutes continentales. Celui d'une équipe qui a soulevé le Brennus en juin dernier et qui avait atteint la finale de la Champions Cup. Oui, il faut désormais compter le club francilien parmi les favoris de la grande compétition européenne. L'Europe, c'est maintenant un objectif assumé du côté des Ciel et Blanc.

Leone Nakarawa (Racing 92) - octobre 2016

Leone Nakarawa (Racing 92) - octobre 2016Icon Sport

Alors pour faire honneur à ce nouveau statut et aussi tourner la page de la délicate affaire des corticoïdes, rien de mieux que de parfaitement lancer sa saison en Champions Cup. Surtout que si l'affiche fait saliver, le Munster n'a rien d'effrayant en soi. Les joueurs de Limerick ne forment plus cette incroyable et terrifiante machine des années 2000. En attestent les deux dernières éditions, que les Irlandais ont quittées dès les poules...

Les autres matches du week-end pour les clubs français

  • Samedi

Poule 4 : Leinster - Castres (16h15)

Un déplacement forcément périlleux pour le CO, habitué à chuter face à cette formation de Dublin.

Poule 4 : Northampton - Montpellier (18h30)

Le vainqueur de la dernière Challenge Cup va-t-il pouvoir afficher des ambitions également élevées en Champions Cup ? Début de réponse ce samedi...

  • Dimanche

Poule 5 : Bordeaux-Bègles - Ulster (14h)

Une partie qui nous paraît assez ouverte. Déjà déterminante, en tout cas, pour la suite des affaires de l'UBB dans cette Coupe d'Europe.

Jacques du Plessis (Montpellier) - octobre 2016

Jacques du Plessis (Montpellier) - octobre 2016Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0