Icon Sport

Champions Cup - Toulouse, Saracens, Ulster, Oyonnax: Présentation de la poule 1

Poule 1: La bataille s'annonce explosive entre Toulouse et les Saracens

Le 10/11/2015 à 09:20Mis à jour Le 18/11/2015 à 09:38

CHAMPIONS CUP - La Coupe d'Europe débute cette semaine, l'occasion de faire un point poule par poule des forces en présences. Ce mardi, focus sur la poule 1, celle de Toulouse, des Saracens, de l'Ulster et d'Oyonnax, qui s'ouvrira sur les grands débuts de l'USO à Charles Mathon face à l'Ulster ce samedi (14h).

Notre favori : Les Saracens

Le club de Watford réalise un début de championnat parfait. Avec quatre victoires en autant de matches, les Saracens occupent seuls la place de leader de Premiership. Champion d'Angleterre en titre, Schalk Brits et ses coéquipiers ont échoué contre Clermont en demi-finale de la Champions Cup en 2015, après la finale perdue en 2014 et la demie en 2013. Ils sont de légitimes et crédibles candidats au titre. Pour cette raison, les rencontres avec le Stade toulousain vaudront le coup d'oeil.

Owen Farrell (Saracens) face à Northampton - le 7 novembre 2015

Owen Farrell (Saracens) face à Northampton - le 7 novembre 2015Icon Sport

Notre outsider : Le Stade toulousain

Le changement d'entraîneur, voire de cycle, a visiblement été bien digéré du côté de la Ville Rose. L'équipe du nouveau coach, Ugo Mola pratique un rugby de plus en plus séduisant, mais surtout terriblement efficace. Deuxième en Top 14 cette saison, le Stade toulousain entretient depuis toujours une relation spéciale avec la coupe d'Europe. Lui qui est le détenteur du record de victoires (4), mais qui, ces dernières années, connaît plus de difficultés. Depuis quatre ans, les Toulousains ne parviennent plus à se hisser dans le dernier carré. Pire, en 2014 et 2012, ils ne sont même pas sortis de poule.

L'équipe qui va galérer : Oyonnax

Pour ses débuts dans la grande coupe d'Europe, Oyonnax est forcément gâté. Ce n'est pas la poule la plus relevée de cette édition, mais clairement, les Saracens, le Stade toulousain et l'Ulster sont au dessus. Il faut également tenir compte du début de saison oyonnaxien, extrêmement compliqué en championnat. A la peine en Top 14, il serait suicidaire de laisser des forces dans cette Coupe d'Europe, où la dernière place de la poule 1 leur tend les bras. Il est difficile d'imaginer qu'elle soit une bouffée d'oxygène pour les hommes d'Olivier Azam. Mais elle peut toutefois leur permettre d'essayer des systèmes de jeu ou des joueurs, sans grandes conséquences sportives.

Silvere Tian (Oyonnax) et ses coéquipiers, face à Clermont - le 5 septembre 2015

Silvere Tian (Oyonnax) et ses coéquipiers, face à Clermont - le 5 septembre 2015Icon Sport

Les joueurs à suivre : Farrell, Clerc...

Le demi d'ouverture du XV de la Rose, Owen Farrell, sera scruté de près. Après le Mondial râté de l'Angleterre, celui qui a récupéré le poste de 10 aux dépens de George Ford aura une occasion de briller à nouveau, au sein d'une équipe qui tourne. Son coéquipier chez les Saracens, Chris Ashton (27 essais), n'a lui pas connu les déboires anglais de la Coupe du monde. Mais avec Vincent Clerc, ils sont les deux meilleurs marqueurs d'essais de la compétition encore en activité. L'ailier toulousain en est d'ailleurs le recordman avec 34 unités. Et son bon début de saison chez les rouges et noirs (2 essais) pourrait lui permettre d'assoir un peu plus sa domination.

Le calendrier

Pour lancer la compétition dans cette poule, place au bizut, Oyonnax, qui reçoit les Irlandais de l'Ulster ce samedi (14h). En suivant, les Toulousains débutent par la rencontre la plus compliqué, le déplacement chez les Saracens (18h30).

Contenus sponsorisés
0
0