Icon Sport

CHAMPIONS CUP - Saracens-Northampton: Les Saracens ont souffert mais ils rejoignent bien les Wasps

Les Saracens ont souffert mais ils rejoignent bien les Wasps en demie

Le 09/04/2016 à 20:41Mis à jour Le 10/04/2016 à 15:30

CHAMPIONS CUP - Les Saracens, favoris de la compétition, l'ont emporté malgré quelques difficultés face à Northampton (29-20). Les Sarries retrouveront en demi-finale un autre club anglais, celui des Wasps, à Reading.

Les Saracens sont fidèles au rendez-vous. Pour la quatrième année de suite, les hommes de Mark McCall sont dans le dernier carré de la Coupe d'Europe, après leur victoire sur Northampton ce samedi (29-20). Les Sarries peuvent encore espérer être la première équipe sacrée après être restée invaincue en phase de poules. Le 23 avril, ils affronteront encore des compatriotes anglais: les Wasps, tombeurs sur le fil d'Exeter.

Leaders du championnat anglais et souverains jusque-là dans la compétition, les Saracens ont été bousculés par les Saints, absents des demi-finales depuis 2011. S'ils ont ouvert le score au pied, ils ont été menés de la 16e à la 68e minute. Les coéquipiers de Chris Ashton, auteur de l'essai qui a permis aux siens de repasser devant, ont pris le dessus physiquement en seconde période. Plus de maîtrise, moins de maladresse et surtout une nette baisse de régime des visiteurs ont fait la différence. Chris Wyles en a aussi profité (77e).

Farrell précis et précieux

En première période, Northampton a été dangereux en mettant de la vitesse dans son jeu et a concrétisé sa domination par un essai de Ken Pisi au quart d'heure de jeu. Mais Ben Foden et les siens ont manqué de réalisme pour prendre plus de quatre points d'avance à la pause (6-10). Jamie Elliott a manqué d'aplatir en bout de ligne (13e) et Stephen Myler a laissé six points en route au pied. Owen Farrell, lui, a longtemps maintenu les Londoniens dans le match avec 21 points. Il est désormais seul meilleur réalisateur de la Champions Cup avec 94 unités.

Owen Farrell (Saracens) - 9 avril 2016

Owen Farrell (Saracens) - 9 avril 2016Icon Sport

Le maillon faible des Sarries aurait à l'inverse pu être Will Fraser. Il a laissé son équipe à 14 au moment où elle a encaissé le premier essai. Il a été sanctionné d'un écran flagrant empêchant la validation d'un essai après appel à la vidéo (42e). Puis a offert trois points sur une faute au sol, redonnant quatre longueurs de retard à sa formation. La confiance des Saracens et leur puissance dans les zones d'affrontement leur ont permis de s'en remettre. Ils ont de la ressource. Mais les Wasps aussi.

Contenus sponsorisés
0
0