Icon Sport

Carter, Dulin, Chavancy... La compo probable du Racing 92 face à Leicester

Titulaires, retours, incertains... les dernières tendances de la compo du Racing 92

Le 19/04/2016 à 11:42Mis à jour Le 19/04/2016 à 11:43

CHAMPIONS CUP - Le Racing 92 s’apprête à disputer dimanche à Nottingham une demi-finale de Champions Cup historique face aux Tigres de Leicester. Les titulaires en puissance, ceux qui espèrent revenir... tour d'horizon de ce à quoi ressemblera la composition francilienne.

Ils sont sûrs de démarrer

Pour ce grand rendez-vous face à l'actuel quatrième de Premiership, le duo Travers-Labit alignera son meilleur XV du moment. En première ligne, Eddy Ben Arous est le gaucher numéro 1 et épaulera Camille Chat, directement propulsé dans l'équipe de départ avec la blessure de Dimitri Szarzewski. En deuxième ligne, pas de surprise à attendre : l'attelage Charteris-Van der Merwe devrait démarrer. Pour ce qui est de la troisième ligne, le forfait très probable de Yannick Nyanga facilite les choix du staff francilien. Ce sera Chris Masoe en huit, accompagné de Wenceslas Lauret et probablement Bernard Le Roux, même s'il faudra surveiller les douleurs au dos de ce dernier qui l'ont contraint à ne disputer que dix-huit minutes face au Stade toulousain.

Chris Masoe et Joe Rokocoko (Racing 92) devraient être titulaires face à Leicester

Chris Masoe et Joe Rokocoko (Racing 92) devraient être titulaires face à Leicester Icon Sport

La charnière cinq étoiles Machenaud-Carter ne souffre d'aucune contestation. Laissés au repos ce week-end, Imhoff, Rokocoko et Dulin n'ont également pas de soucis à se faire du côté des trois-quarts. À un degré moindre, Johan Goosen a marqué des points lors de ses dernières sorties et montré qu'il était une alternative crédible au centre.

Chavancy se bat contre le temps

C'est le point d'interrogation de cette semaine. Henry Chavancy sera t-il prêt pour cette demi-finale ? Le centre francilien est absent des terrains depuis sa rechute aux ischios le 26 mars dernier lors de la défaite du Racing à Lille contre Toulon (20-21). Sans participer aux séances d'entraînement collectives, il effectuait la semaine dernière du fractionné au bord du terrain ainsi que des exercices spécifiques avec Patrice Boutevin, le kiné du club. Évidemment pas du voyage au Stadium de Toulouse, il a pu gagner un peu de temps de récupération. Suffisamment pour faire son retour dans le groupe francilien ? Une décision sera prise très certainement en milieu de semaine mais des espoirs sont permis.

Henry Chavancy va tenter de faire partie du groupe du Racing 92 face à Leicester

Henry Chavancy va tenter de faire partie du groupe du Racing 92 face à LeicesterIcon Sport

Ce sera dur pour Laulala et Tameifuna

C'est moins le cas pour Casey Laulala, qui ne devrait reprendre la course que cette semaine. A priori trop juste pour être compétitif aussi rapidement pour un tel rendez-vous. Sauf grosse surprise, l'ancien du Munster ne jouera pas dimanche. Son compatriote Ben Tameifuna aura également du mal à revenir à temps. Le massif pilier neo-zélandais n'a plus joué depuis la claque à Montpellier il y a un mois (60-7), où il est sorti sur blessure. Laurent Travers pourrait malgré tout être tenté d'accélérer son retour pour caler un côté droit de la mêlée très friable ces dernières semaines au Racing.

Sévèrement entaillé au nez lors du quart de finale européen contre Toulon (19-16), Alexandre Dumoulin a, quant à lui, eu le temps de cicatriser et postule pour une place de titulaire. Un autre centre pourrait l'accompagner dans le groupe des Ciel et Blanc : Yoan Audrin, gravement blessé au genou en fin de saison dernière contre le MHR et qui pointe le bon de son nez aux entraînements depuis quelques temps déjà. Une très grosse côte mais peut-être aussi une belle histoire pour un joueur de 34 ans qui s'était promis de ne pas arrêter sa carrière sur cet incident.

Le solide pilier droit du Racing 92 Ben Tameifuna

Le solide pilier droit du Racing 92 Ben TameifunaIcon Sport

Contenus sponsorisés