Icon Sport

Entame réussie pour les Français

Entame réussie pour les Français
Par Rugbyrama

Le 11/11/2011 à 00:54Mis à jour Le 11/11/2011 à 11:01

Pour leur début en Challenge européen, Toulon et le Stade français ont assuré l’essentiel en s’imposant respectivement devant Padoue (53-22) et Worcester (23-14). Si le RCT a eu la partie facile avec huit essais inscrits, les Parisiens ont dû s’employer après une entame de match totalement ratée.

Pour son premier match de Challenge européen cette saison, Toulon n’a pas éprouvé la moindre difficulté face à une formation italienne de Padoue limitée et dépassée physiquement en deuxième période (53-22). Au stade Pierre-Rajon de Bourgoin, les Varois ont offert un véritable festival offensif, décrochant un point de bonus offensif mérité et dont c’était le but avoué avant le début de la rencontre. Dominateur devant, Toulon a pris l’avantage au score grâce à ses deux piliers Chilachava et Frou, entre temps le jeune centre Bonet ayant franchi la ligne d’en-but italien. Le staff varois, qui avait procédé à une large revue d’effectif et qui alignait pour la première fois l’ailier international Alexis Palisson, a pu se féliciter du travail de ses troupes. Celles-ci n’ont jamais lâché leur emprise pour finir au total avec la bagatelle de huit essais. Et ce malgré une avance à la pause assez faible (22-17). Le travail est accompli et le RCT peut entrevoir de manière favorable la suite de la compétition. Il faudra toutefois confirmer à Lyon la semaine prochaine.

Paris revient au forceps

Dans l’autre match de la soirée, le Stade français a rencontré bien plus de problèmes chez les Anglais de Worcester. Le finaliste de la saison passée a surtout raté son entame de partie, encaissant rapidement deux essais par Pennell et Garvey. Après seulement 12 minutes de jeu, la formation de Michael Cheika accusait quatorze points de retard sur la pelouse d’une équipe avant-dernière du championnat d’Angleterre. Mais dans le sillage de son groupe expérimenté, Paris n’a jamais paniqué, revenant au score petit à petit grâce à la botte de Felipe Contepomi (6 pénalités), placé en deuxième centre pour l’occasion. L’essai de l’ailier Paul Sackey, peu après l’heure de jeu, changeait totalement la donne, permettant au Stade français de signer une précieuse victoire (23-14). En effet, les Parisiens sont allés s’imposer sur la pelouse de leur principal adversaire de la poule 1. Mais ils ont également privé les Anglais du bonus défensif. Cela ouvre grandement la première place au Stade français qui peut même viser le premier rang à l’issue des phases qualificatives, permettant de recevoir tout au long des phases finales.

Contenus sponsorisés
0
0