• Top 14 - Sebastien Piqueronies (Pau)
    Top 14 - Sebastien Piqueronies (Pau)

Pau : les raisons de la convocation de Piqueronies devant la commission de discipline

Le

CHALLENGE CUP - Le manager de la Section paloise, Sébastien Piqueronies, est convoqué par la commission de discipline de l’EPCR demain. Il est soupçonné d’avoir "agressé physiquement" l’arbitre du match entre Pau et les Cheetahs, Sam Grove-White, samedi après-midi. En cause ? La poignée de main entre le technicien et l’homme au sifflet à l’issue de la rencontre.

Samedi dernier, la Section paloise s’est inclinée 16-21 face aux Cheetahs, lors de la première journée de Challenge Cup. Devant au score pendant une grande partie du match, les Béarnais ont vu les garçons d’Hawies Fourie reprendre l’avantage, à six minutes de la fin, grâce à deux pénalités de Ruan Pien (74e) et Siya Masuku (78e).

L'EPCR a publié ce mardi matin un communiqué dans lequel l'entraîneur palois est accusé d'avoir "agressé physiquement l'arbitre" de la rencontre Pau-Cheetahs !

Toutes les infos et sa possible sanction > https://t.co/bUhZploXvo pic.twitter.com/RgQR0hmkYp

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 13, 2022

Sur le renvoi après la pénalité de Masuku, les Cheetahs récupèrent le ballon et font tourner la montre à l’entrée de leurs 22 mètres. Sur le dernier ruck (80’08), Reece Hewat tente de gratter la balle, les Palois demandent la pénalité, mais Sam Grove-White, l’arbitre de la rencontre, ne siffle pas et Siya Masuku dégage en touche. Fin du match. Le public du Hameau gronde. Comme il en a l’habitude, après chaque match, le manager palois, Sébastien Piqueronies, vient pour serrer la main de l'arbitre principal. Piqueronies lui tient le bras droit tandis qu’il lui serre la main et Sam Grove-White s’en détache brusquement.

Le manager de Pau risque entre 24 et 96 semaines de suspension

Interrogé, à ce sujet, en conférence de presse après la rencontre, l'entraîneur de la défense palois, Antoine Nicoud, avait déclaré : "Je n’ai pas vu ce qu’il s’est passé d’où j’étais. Il y a une dernière décision un peu contraire… Je pense qu’il s’est trompé." Ce mardi matin, l’EPCR a annoncé, via un communiqué, que Sébastien Piqueronies est "soupçonné d’avoir agressé physiquement l’arbitre". Il risque entre 24 et 96 semaines de suspension.

L’Anglais Jeremy Summers et les Irlandais Gordon Black et David Humphreys ont été nommés pour former la Commission de discipline indépendante et l'audience aura lieu mercredi, par visioconférence. Au cours de celle-ci, Messieurs Summers, Black et Humphreys devront décider si, à leurs yeux, la poignée de main de l'ancien sélectionneur des U20 peut être considérée comme une réelle agression. Contactée, la Section paloise s’est refusée à tout commentaire, avant la commission de discipline de demain.