Icon Sport

Mission accomplie pour Toulon, mais sans les honneurs

Mission accomplie pour Toulon, mais sans les honneurs

Le 17/12/2021 à 23:00Mis à jour Le 17/12/2021 à 23:41

CHALLENGE CUP - Au coeur d’un week-end chamboulé, l’Europe du rugby avait les yeux rivés sur Toulon pour la grande première de Cheslin Kolbe sous le maillot du RCT. Dans le cadre de la Challenge Cup et pour l’occasion les Varois se sont imposés nettement 28-14 (bonus offensif) face à une équipe italienne accrocheuse, mais tout de même limité.

Si les frontières entre les Iles Britanniques et la France se sont brutalement fermées ce vendredi en début d’après-midi, pas de soucis en revanche entre l’Italie et le Sud de la France, où Toulon et les Zèbres ont pu disputer leur rencontre de Challenge Cup. Si ce match était le tout premier entre les deux clubs, c’était surtout le théâtre de la grande première de Cheslin Kolbe sous le maillot toulonnais, pour une prestation discrète de l’ailier champion du monde, en évident manque de rythme

Pour son entrée dans la compétition après avoir été exempté lors de la première journée, le RC Toulon avait la volonté de mesurer les premiers effets de la méthode Franck Azéma. Avec des joueurs sur le retour, qui souhaitaient se roder avant la reprise du Top 14 le week-end prochain, Toulon a joué un match sérieux et appliqué, mais a clairement manqué de rythme et de génie en première période, pour tenter de déborder une équipe italienne courageuse. Si Setiano s’est vu récompensé d’un bon travail de pick and go des avants, après seulement 7 minutes de jeu (7-0), Toulon a globalement maîtrisé la possession comme l’occupation, mais s’est fourvoyé dans les rucks, perdant des munitions importantes dans les 22 mètres.

Tombant dans le piège du faux rythme imposé par des italiens, qui se sont peu à peu sentis capables de faire mal à leur adversaire, c’est l’ailier Tuivuaka qui trouvait à son tour la faille à la demi heure de jeu, suite à un très bon décalage des ses partenaires, pour égaliser (7-7, 34e). Un essai qui réveillait tout de même un peu les locaux, sous quelques premiers sifflets d’impatience du stade Mayol, avec pour effet une fin de première période plus en rapport avec le talent des Varois. Suite au carton jaune du pilier Fischetti pour un hors jeu grossier, Toulon changeait de stratégie en privilégiant la mêlée à la touche. Sur l’ultime action du premier acte, les avants ont fait à nouveau la différence par le deuxième-ligne Roux, qui trouvait un trou de souris pour donner l’avantage aux Toulonnais à la pause 14-7.

Toulon pas vraiment convaincant, accomplit tout de même sa mission

Si le score ne reflétait pas forcément les difficultés varoises à trouver des espaces et à mettre à mal la défense adverse au large, les efforts consentis par les italiens ressemblaient à un pari sur la suite de la rencontre. Avec un objectif clair de l’emporter avec le bonus, Toulon restait dans sa tactique en ne tentant pas les pénalités au pied, pour user peu à peu les vaillants italiens. Les hommes de Franck Azéma ont enfin mis les choses dans le bon ordre dans leur jeu pour déborder tant bien que mal la défense italienne en début de seconde période. Un troisième essai de Baptiste Serin, consécutif à une pénalité rapidement jouée au retour des vestiaires, puis un essai de pénalité sur un maul écroulé, permettaient aux varois d’assurer le bonus offensif peu après l’heure de jeu (28-7, 65e).

Fatigués par leurs nombreux efforts, les Parmesans commettaient alors de plus en plus de fautes et se retrouvaient à 13 contre 15 suite à deux cartons jaunes, mais profitaient tout de même d’un relâchement du RCT, pour inscrire un second essai dans cette rencontre, sur un maul conclu par le pilier remplaçant Fabiani (28-14, 70e). Fort heureusement, les Varois avaient déjà assurer l’essentiel avec la victoire à 5 points, et pouvaient contrôler tranquillement la fin de rencontre, pour une victoire méritée, mais tout de même quelque peu poussive... Le XV au Muguet n’a pas vraiment convaincu son public en essuyant quelques sifflets au moment de quitter la pelouse au coup de sifflet final.

Première victoire au compteur donc dans cette «petite» coupe d’Europe pour le RC Toulon, qui en profite pour ajouter le point de bonus à son bilan comptable du jour. Le XV au Muguet rejoint Biarritz et Newcastle en tête de la poule, sans avoir pour autant démontré des progrès. Pour les Parmesans, c’est déjà une seconde défaite dans l’épreuve. 5e et dernier du classement, les Italiens sont déjà proches de la porte de sortie et joueront leur avenir dès les prochaines journées, disputées au mois de janvier prochain, si la compétition n’est pas encore perturbée par ce fichu virus...

Contenus sponsorisés