Icon Sport

Couilloud : "On avait envie d’offrir cette victoire à Pierre"

Couilloud : "On avait envie d’offrir cette victoire à Pierre"
Par Rugbyrama

Le 28/05/2022 à 08:39Mis à jour Le 28/05/2022 à 08:49

CHALLENGE CUP - En conférence de presse, Baptiste Couilloud est revenu sur le premier titre européen du LOU Rugby. Un succès que le groupe avait envie de dédier à Pierre Mignoni.

Qu’est-ce que représente ce titre pour le LOU Rugby ?

Il y a énormément de bonheur et d’émotions. C’est l’accomplissement de sept années de travail depuis qu’on est montés en Top 14. C’était important pour nous de marquer le coup, d’aller chercher un titre. On a placé Lyon sur la carte de l’Europe du rugby. Ce n’est pas anecdotique. On sait à quel point c’est difficile. Les saisons sont longues. On est très heureux du parcours qu’on a eu. J’espère que le plus beau est à venir.

Est-ce que vous aviez pour consigne d’étouffer le RC Toulon, qui enchaîne les rencontres depuis plusieurs semaines ?

L’objectif était de jouer notre rugby. Il n’avait pas rencontré ce type d’équipe jusqu’à présent. On voulait jouer le jeu du LOU rugby. On voulait gagner nos duels. On a tout mis en œuvre. On avait conscience des joueurs en face. On était tous prêts. On a répondu dans tous les secteurs. On a beaucoup produit. On a joué le jeu qui nous convient parfaitement.

Dans l’approche des grands rendez-vous, qu’est-ce qui a changé au sein du LOU ?

On est un groupe qui a mûri. On s’est nourris de nos échecs. Aujourd’hui, le groupe était encore jeune pour mener cette équipe, notamment à la charnière. On a été rejoints par des joueurs d’expérience. Ils nous ont amené de la sérénité. Jordan nous a guidés pour trouver cette lucidité dans les moments importants. Tout a été mis en œuvre cette année pour qu’on grandisse ensemble et qu’on gagne cette coupe d’Europe.

Pierre Mignoni s’en va au terme de la saison. Est-ce que cela a eu un impact dans le groupe avant cette finale ?

On a été très pudiques vis à vis de ça. On en a très peu parlé. De façon honnête, oui, c’est la vérité, ça compte. C’est la fin d’un cycle. Pierre s’en va. Il a apporté énormément à notre club. Vis à vis de lui, pour les joueurs qu’il a fait progresser à Lyon, on avait envie d’offrir cette victoire à Pierre. C’est le résultat du travail de l’ensemble du club, mais il a contribué à notre progression. On avait envie de faire le maximum pour remporter ce titre avant son départ.

Vous avez été élu homme du match, c’est la cerise sur le gâteau ?

Aujourd’hui, ce qui comptait, c’était le titre. Il n’y a que ça à retenir. Nos avants ont été irréprochables. Dans la conquête, on était attendus. C’est un des plus gros packs en Europe. Nos gros ont fait un boulot remarquable. C’est ça qui nous a permis de gagner. Ils nous avaient mis une belle leçon à domicile. On était prêts au duel et au combat. La performance individuelle découle de ce qui se passe devant. C’est logique qu’on soit transcendés, pour ce genre d’événements, d’autant plus pour un Lyonnais qui joue au vélodrome.

Propos recueillis par Mathias Merlo

Contenus sponsorisés