Icon Sport

Raconte moi ton premier essai, Fabrice Metz

Raconte moi ton premier essai, Fabrice Metz
Par Rugbyrama

Le 20/11/2019 à 17:27Mis à jour Le 20/11/2019 à 17:31

CHALLENGE CUP - Le deuxième ligne de Pau à inscrit ce week-end le premier essai de sa carrière. Un petit évènement sympa pour un joueur habitué aux travail de l'ombre.

Il existe encore, au milieu du gratin de stars que constitue le Top 14, quelques représentants de ce rugby de devoir si cher aux plus anciens, quelques ambassadeurs des vertus parmi les plus ancestrales du rugby, que sont le courage et le sens sacrifice. Si ces principes peuvent aujourd'hui sembler dépassés et quelque peu vieille école, tant le rugby est un sport en perpétuelle évolution et dont les joueurs, toujours plus musculeux, sont aujourd'hui et depuis un certain temps déjà, de véritables athlètes capables pour la plupart de tout faire ballon en main, certains joueurs de devoir existent toujours au plus haut niveau.

C'est le cas de Fabrice Metz, deuxième ligne titulaire de Pau passé par le Racing et Oyonnax notamment, et dont la rudesse et l'efficacité sur les bases de ce sport n'est plus à prouver, comme en attestent ses 175 matchs professionnels sous les différentes tuniques à seulement 28 ans.

Premier essai en professionnel

En revanche, comme la plupart des joueurs de l'ombre, ce dernier marque peu, très peu même. Sur ses 175 rencontres disputées depuis 2011, Metz n'avait... jamais marqué! L'Alsacien d'origine a en effet dû attendre le week- end dernier et le déplacement de la Section Paloise sur la pelouse de Leicester pour l'entrée en lice dans ce Challenge Cup 2019, pour aplatir son premier essai en professionnel. Et si la défaite de son équipe 41 à 20 n'a pas permis de fêter comme il se doit ce petit événement en soi, ses partenaires n'ont pas manqué de noter qu'il s'agissait d'une première.

"J'étais un peu mitigé après la rencontre car cela fait très plaisir de marquer mais le collectif passe avant tout et la défaite a donc quelque peu terni ça, avouait le principal intéressé cette semaine. En revanche, mes coéquipiers étaient très contents pour moi, ils m'ont félicité dans les vestiaires et ça restera donc comme un bon moment." Sur l'essai en lui-même, évidemment, Fabrice Metz n'a pas eu a traverser le terrain. Il explique. "Après un ballon porté près de leur ligne, le ballon roule et m'arrive dans les mains. Je vois que que le défenseur monte directement sur Adriaanse, et m'ouvre donc un intervalle. Je m'y engouffre et n'ai plus qu'à aller marquer pour ramener mon équipe un peu au score."

Au final, si cette réalisation ne permettra pas à son équipe de s'imposer dans les Midlands, nul doute que le deuxième ligne béarnais ramènera, lui au moins, un bon souvenir de Welford Road. Avant de se tourner vers la deuxième journée de Challenge Cup lors de laquelle Pau recevra Calvisano, et d'envisager la suite de la saison sereinement, mais "les matchs les uns après les autres". Et pourquoi pas, dès samedi, d'inscrire un autre essai. "J'espère que ce sera le premier d'une longue série", conclut le colosse dans un sourire. Après tout, l'appétit vient en mangeant...

Par Théo Fondacci

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0