Midi Olympique

Challenge Cup - Parra : "Nous gagnons difficilement mais nous sommes qualifiés..."

Parra : "Nous gagnons difficilement mais nous sommes qualifiés. C’est le plus important"

Le 13/01/2019 à 10:11Mis à jour Le 13/01/2019 à 10:27

CHALLENGE CUP - Après sa victoire bonifiée contre Northampton (48-40), l’ASM a validé son billet pour les quarts de finale et recevra au stade Michelin en avril prochain. Si Morgan Parra, le capitaine clermontois, regrettait les largesses défensives de son équipe, la mission est remplie avant même la dernière journée.

Rugbyrama : Morgan, vous êtes qualifiés pour les quarts de finale. Le contrat est rempli ?

Morgan Parra : Nous sommes contents d’être qualifiés mais je pense qu’il y a beaucoup à redire sur ce match. Il va nous permettre de travailler. Cela a été difficile car si tu ne réalises pas le premier plaquage sur l’homme, dans les domaines de l’agressivité et du combat, c’est compliqué. Ce qui est important dans le rugby aujourd’hui, c’est de pouvoir rivaliser dans ces domaines. Sur ce match nous n’avons pas été présents là-dessus, eux non-plus car nous sommes passés plusieurs fois dans leur défense. Mais sur un match de haut niveau comme celui-là, avec autant d’intensité, manquer autant de plaquage, cela nous met dans la difficulté.

Vous vous êtes fait peur ?

M.P. : Pas peur mais dans la tête tu te dis qu’ils reviennent au score, qu’ils sont très proches de nous. Jusqu’à l’essai de Rémy Grosso en fin de match, qui débloque la victoire et tue le match, nous sommes à leur portée. Je ne dirais pas que nous avons eu peur non car quand nous tenions le ballon, nous étions capables de les mettre à la faute autant qu’eux. Mais nous avons perdu beaucoup de ballons dans le jeu, nous avons manqué beaucoup de plaquages et nous nous sommes mis à la faute. C’est une petite "alerte" qui va pouvoir nous faire travailler encore plus dans le futur. Mais le contrat est rempli. Notre objectif c’était de pouvoir recevoir un quart de finale au stade Michelin. C’est déjà chose faite avant la dernière journée et le match à Newport vendredi prochain.

" C’est une petite "alerte" qui va pouvoir nous faire travailler encore plus dans le futur. Mais le contrat est rempli "

C’est déjà une belle satisfaction d’être qualifié et d’être sûr de recevoir avant même la dernière journée ?

M.P. : Oui, il ne faut pas avoir peur de le dire. Nous gagnons difficilement mais nous sommes qualifiés. C’est le plus important. Quand tu es joueur de rugby et compétiteur, le but c’est de remplir les objectifs du club : se qualifier et recevoir en quart de finale. Oui, d’accord, la manière n’y est pas mais on va recevoir au Michelin en avril prochain.

Comment expliquez-vous ce relâchement collectif en défense ?

M.P. : Nous allons revoir le match à la vidéo mais nous n’avons pas été présents sur l’homme, en un contre un, sur l’agressivité. Il y a beaucoup de questions à chaud. Est-ce qu’il y a eu du relâchement ? Est-ce que nous nous sommes vus trop beaux ? Je ne sais pas. Pourtant on sait faire. Contre La Rochelle, cela a tapé autant que contre les Saints. Mais on ne l’a pas fait. Nous n’avons pas fait tomber les joueurs, nous avons été pris à reculons et quand on voit la qualité de cette équipe anglaise, avec plusieurs internationaux, c’est compliqué de courir après. C’est une belle équipe, et comme je le disais, ce n’est pas la même équipe qu’au match aller. Ils sont mal classés dans le championnat anglais mais cela ne reflète pas leur niveau actuel. Nous avons vu que quand ils tenaient le ballon, ils nous mettaient dans la difficulté. Si dans le futur nous avons la chance de bien négocier notre quart de finale et pourquoi pas notre demi-finale, on pourrait retrouver Northampton, j’en suis sûr.

Quel sera l’objectif du dernier match contre Newport vendredi ?

M.P. : Je ne sais pas, il faut demander à Franck (Azéma), c’est lui le chef. Nous allons essayer de poursuivre notre dynamique, nous avons la chance d’avoir un bel effectif, pour que tout le monde joue et que l’on prépare le futur.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0