Icon Sport

Challenge Cup - L’ASM reprendrait bien une petite Coupe

L’ASM reprendrait bien une petite Coupe

Le 16/10/2018 à 15:35Mis à jour Le 16/10/2018 à 15:44

CHALLENGE CUP - Habituel candidat à la Champions Cup, l’ASM a réussi ses débuts en Challenge Cup en dominant largement Northampton. Dans cette compétition, Clermont a affiché ses ambitions pour la victoire finale, "petite" Coupe d’Europe ou pas.

Une condition au top

"On ne change pas notre préparation par rapport à la Champions Cup, pour nous la Challenge Cup c’est pareil" déclarait Fritz Lee avant de décoller pour Northampton. Avec 6 essais et une victoire bonifiée 41 à 20, l’ASM a marqué les esprits. Fort en mêlée, Clermont s’est régalé et a gardé ses vieilles habitudes. L’ASM a tenu son rang. Avec 39 minutes de temps de jeu effectif (14 en première, 25 en deuxième), l’ASM a joué sur un tempo qui lui va à ravir.

Challenge Cup - Greig Laidlaw (Clermont) contre Northampton

Challenge Cup - Greig Laidlaw (Clermont) contre NorthamptonIcon Sport

Jusqu’à présent en Top 14, seul le match contre le Stade français (38 minutes) se rapprochait de ce niveau... Clermont est au top physiquement après une préparation estivale longue et studieuse. Pour le leader du Top 14, cela permet aussi de garder la bonne dynamique et de faire reposer certains cadres. Dans une compétition aussi attractive au niveau du jeu mais sûrement moins gourmande en ressources humaines que la Champions Cup, l’ASM aurait tort de jouer contre-nature.

Un calendrier devenu "favorable"

En prenant le bonus offensif chez son plus gros concurrent sur le papier, Clermont s’est ouvert la voie pour les quarts de finale, à la maison de préférence. La route est encore longue mais l’ASM va recevoir Timisoara puis se déplacera en Roumanie début décembre. Ensuite Clermont recevra Newport, avant en janvier de recevoir Northampton et de terminer au Pays de galles.

Dans cette poule, les Dragons vainqueur à Timisoara avec le bonus, pourrait prendre goût aussi à cette compétition. Emmenés par Aaron Jarvis, Gavin Hanson ou Richard Hibbard, les hommes Bernard Jackman voudront faire plus que titiller les Clermontois. Mais Clermont a de quoi voir venir et recevra d’abord les Gallois.

Des places à prendre

Franck Azéma a averti ses joueurs, ceux qui ne s’engageront pas à fond resteront au bord de la route. "Je ne suis pas en train de mentir aux joueurs en leur expliquant que c’est la meilleure compétition du monde. Pour moi, cela me semble normal de la respecter et de la jouer à fond. S'il y a des joueurs qui n'ont pas envie de la jouer, ils ne joueront pas, et d'autres en profiteront. "

Franck Azema (Coach de Clermont)

Franck Azema (Coach de Clermont)Icon Sport

Des Espoirs ayant déjà goûté au Top 14 comme Falatea, Van Tonder ou Fischer sans parler d’Ezeala pourrait avoir du temps de jeu comme d’autres joueurs pros confrontés à une grosse concurrence à leur poste ou en reprise comme Raka. "On va jouer cette compétition en présentant chaque semaine une équipe compétitive a expliqué Franck Azéma. Il y aura des jeunes, il y aura des anciens... ce que l’on fait déjà en Top 14. Ce n'est pas quelque chose que l’on va changer. Nous avons la chance d'avoir un effectif quasiment au complet. Je ne vais pas me priver de certains garçons. "

Un standing à respecter

L’ASM dans la grande Coupe d’Europe c’est trois finales et une présence régulière en phases finales. En Challenge Cup c’est une victoire en 2007 et un Bouclier Européen en 1999. L’ASM est une européenne convaincue et ses supporters aussi. A passer une année au "purgatoire", autant que cela se passe bien…

Malgré une couverture télévisuelle très réduite qui frustre le public auvergnat, Clermont doit tenir son rang vis-à-vis du rugby européen et de ses fans qui seront plusieurs centaines à se déplacer en Roumanie début décembre. Les performances de l’ASM sont observées et le mot impasse est proscrit. "Cela me semble normal de respecter cette compétition et de la jouer à fond" déclarait Franck Azéma. Clermont ne veut pas écorner sa belle image construite sur la scène européenne.

Ambition et expérience

Après 1999 et 2007, l’ASM et ses supporters aimeraient bien mettre la main sur ce trophée. Les Clermontois ne bouderaient pas leur plaisir et aimeraient imiter Laidlaw et Slimani vainqueurs en 2015 et 2017. Beaucoup aimeraient ajouter une ligne à leur palmarès à côté des deux Brennus. "La motivation est vite trouvée rappelle Camille Lopez. Dans une carrière très courte, l’objectif c’est de gagner des titres, même si c’est la petite Coupe. Si on arrive à aller la chercher ce sera toujours cela de pris. C’est toujours un titre en plus et je n’ai pas eu la chance d’en gagner beaucoup. " Si l’ASM joue les phases finales de Challenge, l’expérience sera au rendez-vous dans les rangs clermontois, rodés aux matches couperets de la Champions Cup depuis près de dix ans.

Des adversaires moins guindés mais connaisseurs

La Rochelle, les Ospreys ou le Stade français voudront aussi aller au bout. S’il n’y a pas de grosses cylindrées, il y a d’anciens vainqueurs comme Sale (2002, 2005) et les Harlequins (2001, 2004 et 2011). A l’image de Worcester, finaliste en 2017, les prétendants ne manquent pas. Il n’y a pas vraiment d’ogre européen mais plusieurs formations ambitieuses qui restent à la portée des Clermontois.

L’envie de faire plaisir au trésorier…

Avec un quart de finale à la maison, l’ASM aura comblé les pertes de sa non qualification en Champions Cup. "En jouant la Challenge Cup vous touchez 700 000 euros contre 1 million pour la Champions Cup précisait le président de l’ASM au printemps dernier. Si vous allez en quart de finale de Challenge Cup vous récupérez 300 000 euros donc cela s’équilibre." Une demi-finale au Michelin est également possible, le stade est homologué. Au niveau sportif et financier, ce serait joindre l’utile à l’agréable.

… et aux supporters

Un quart au Michelin contre une équipe étrangère de préférence puis une demi-finale dans son chaudron serait l’occasion d’une belle fête pour la Yellow Army. Si les matches de poule n’ont pas fait le plein, ces matches couperets redonneront un petit parfum de Champions Cup aux habitués. Avec dans les têtes, le rêve d’un joli déplacement à Newcastle en mai prochain…

Les supporters de Clermont

Les supporters de ClermontIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0