Icon Sport

Iturria : "Avec les 45 bonhommes du groupe, on veut aller chercher cette Coupe"

Iturria : "Avec les 45 bonhommes du groupe, on veut aller chercher cette Coupe"

Le 17/04/2019 à 17:40Mis à jour Le 17/04/2019 à 18:04

CHALLENGE CUP - Après une coupure de deux semaines, le deuxième-ligne international est de retour avec de l’appétit. Arthur Iturria veut mettre la main sur ce trophée mais cela passe d’abord par une grosse performance samedi soir face aux Harlequins.

Rugbyrama : Après Northampton en quart, ce sont les Harlequins qui viennent au Michelin. Qu’est-ce que cette équipe évoque pour vous ?

Arthur Iturria : C’est une équipe similaire à Northampton, un peu moins joueuse peut-être et plus costaud devant. Il y a un bon pack. Nous aurons une grosse équipe en face de nous car ils savent que nous sommes invaincus ici cette saison et ils n’ont rien à perdre. Cela va être costaud. Comme une équipe anglaise classique. Ils ont des supers joueurs comme Chris Robshaw ou Mike Brown, on les connait bien. C’est propre comme équipe et on analyse tous les secteurs de plus en plus précisément au fil de la semaine. Pour accéder à cette finale, c’est important de gagner et de se faire plaisir. De faire plaisir à notre public aussi. Il faut essayer de mettre en place ce que l’on travaille dans la semaine pour le retranscrire sur le terrain. Si on met les bons ingrédients, avec du plaisir, j’espère qu’il y aura la victoire au bout. Battre les Anglais, c’est toujours agréable.

Vous allez jouer cette demi-finale dans un stade à guichets fermés. C’est forcément un plus…

A.I. : C’est une très bonne chose pour le club et pour nous. C’est très agréable de vivre des semaines comme celle-ci car cela a une saveur particulière. On connait l’ambiance qu’il peut y avoir au Michelin pour un match couperet…

" Je suis content d’avoir pu faire tout le Tournoi. Tout ne s’est pas très bien passé mais c’est aussi une étape dans ma vie d’homme. Cela fait grandir un peu plus vite"

En tout cas, vous avez montré face au Stade toulousain que collectivement vous étiez prêts dans le secteur de l’engagement ?

A.I. : D’un weekend à l’autre ce n’est jamais pareil. Mais les mecs ont fait le boulot à Toulouse, il y a eu de l’intensité et je pense qu’on les a vraiment mis à mal. Ceux qui seront sur le pré samedi feront pareil, même plus, car c’est une demi-finale. Grâce à cet engagement devant, ce travail de l’ombre, les trois-quarts ont pu briller. On en a parlé, ce point pris à Toulouse est une étape importante mais il y en aura d’autres encore car nous avons perdu quelques points en route dans ce Top 14 et il va falloir les rattraper. On y pensera après samedi soir car il y a une place en finale en jeu mais après il y aura des matches pour nous envoyer directement en demi-finale du championnat donc il faut réfléchir à tout.

Que représente cette Challenge Cup pour vous ?

A.I. : Il y a eu de belles oppositions, nous avons eu la chance d’avoir de belles confrontations contre Northampton, cela a bien joué. Il y a eu des matches forcément un peu moins durs. Nous sommes engagés dans cette compétition et avec les 45 bonhommes du groupe, nous l’avons joué à fond, personne n’a triché. Il y a des titres à aller chercher dans une carrière de rugbyman et on se fout que certains disent que c’est la Coupe " Mickey" ou quoi. On veut aller la chercher tous ensemble. Il ne faut pas oublier que l’an dernier, nous avons fini à la 9e place du Top 14 et que nous avons été éliminés à domicile en quart de Champions Cup. Il ne faut pas oublier d’où l’on vient. Nous faisons une saison bien meilleure, à nous de bien finir car cela ne sert à rien d’être bon jusqu’en mars. Les mois les plus importants sont maintenant.

Personnellement, vous avez repris en club contre Northampton puis vous avez eu quelques vacances. Comment vous sentez-vous ?

A.I. : Les vacances ont fait du bien. Je suis revenu la semaine dernière pour faire une semaine d’entraînement classique donc je suis frais. Je vais sûrement tirer la langue car c’est une reprise mais cela fait du bien. C’est important de couper un peu en milieu de saison même si je me sentais bien. Il y avait un peu de fatigue. Cela fait deux semaines que je n’ai pas joué donc j’ai de l’appétit.

Vous avez enchaîné les matches dans le dernier Tournoi des VI Nations. Qu’est-ce que vous retenez à titre personnel de cette compétition ?

A.I. : Il y a beaucoup de choses. C’est évident, il faut que je continue à travailler physiquement car j’ai réussi à enchaîner mais quand je rentre en club je suis un peu sur les rotules. A moi de bosser pour assimiler un peu mieux les matches. On voit que les autres Nations sont au top physiquement donc on se doit d’être à ce niveau-là. Dans le jeu, il y a toujours des choses à perfectionner. Je suis content dans l’ensemble d’avoir pu faire tout le Tournoi car je n’avais jamais réussi à le faire. Tout ne s’est pas très bien passé mais c’est aussi une étape dans ma vie d’homme car tu apprends à gérer certaines périodes et cela me servira dans ma vie de tous les jours. Cela fait grandir un peu plus vite.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0