Icon Sport

Clermont, la folie des chiffres

Clermont, la folie des chiffres
Par Rugbyrama

Le 08/05/2019 à 18:00Mis à jour Le 08/05/2019 à 18:26

CHALLENGE CUP - Vendredi soir, la pelouse du Saint James Park de Newcastle aura des accents Français. Rochelais et Clermontois se disputeront la première finale de la saison, après une campagne européenne qui aura vu Clermont affoler les statistiques.

Déjà sacrés en 1999 et et 2007, les Clermontois tenteront de soulever leur troisième Challenge Cup (anciennement nommé challenge européen et bouclier européen) vendredi face à leurs compatriotes Rochelais. La dernière marche d'une campagne survolée par les Jaunards. Retour en chiffre sur cet exercice de tous les records.

30. Comme le nombre de points acquis en phase de poule

En phase de poule, Clermont s'est montré intraitable. Favoris annoncés de la Challenge Cup, les joueurs de Franck Azéma ont honoré leur rang. En phase de poule, Northampton, les Dragons et les Saracens de Timisoara ont tous été victimes de la furia Clermontoise. Avec un total de 30 points pris sur... 30 possibles, l'ASM se classe sans surprise comme la meilleure équipe de la phase préliminaire. Sur l'ensemble des quatre poules, c'est la seule équipe à avoir remporter ses six matchs, toutes avec le bonus offensif qui plus est.

49-23. Comme le score moyen des rencontres disputées

Dans la droite lignée de ses performances en championnat, Clermont a régalé par son allant offensif, ne s'imposant que sur des scores fleuves. Déjà meilleure attaque de Top 14 (790 points inscrits) ils sont également l'équipe la plus prolifique en Challenge Cup (397 points).

Un festival offensif certes, mais les Clermontois ont également pris la mauvaise habitude de terminer les rencontres en roue libre, encaissant tout de même beaucoup de points. En demi-finale par exemple, alors qu'ils menaient (32-8) à 25 minutes de la fin de la partie, les Clermontois ont subi le retour des Harlequins, qui ne venaient mourir qu'à un essai d'une remontée folle (32-27).

10. Comme le nombre d'essais inscrits par Peter Betham

Aligné à l'arrière, au centre ou encore à l'aile, Peter Betham a été le véritable facteur x de son équipe pendant toute la compétition. Auteur de dix réalisations en huit rencontres, le Néo-zélandais égale, pour l'heure, le précédent record de la compétition établi par Adam Radwan l'année passée (Newcastle). Décisif tout du long, il s'était même offert un triplé en quart-de-finale face à Northampton. En demi-finale, sa polyvalence lui avait joué un bien mauvais tour, le contraignant à prendre place sur le banc. En sera t-il de même vendredi soir ?

46. Comme le nombre de joueurs utilisés par l'ASM

Avec une qualification vite acquise, l'ASM en a profité pour faire tourner son effectif décidant à raison d'opérer un large turn-over. En plus, de faire souffler les joueurs cadres dans le double objectif Top 14- Challenge Cup, Azéma et son staff ont pu faire confiance à de nouveaux joueurs, n'hésitant pas à lancer des espoirs dans le grand bain. Ainsi, Maxence Lemardelet, Léo Treilles, Giorgi Beria, Alexandre Fischer, entre autre, ont tous goûté aux joutes européennes.

Au total pas moins de 46 joueurs différents auront disputé au minimum quelques minutes.

Par Léo-Pol Platet

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0