Icon Sport

Clermont avait ce petit quelque chose

Clermont avait ce petit quelque chose
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 10/05/2019 à 23:44Mis à jour Le 11/05/2019 à 01:19

CHALLENGE CUP - Les Auvergnats ont gagné assez facilement leur troisième Challenge Européen. L'efficacité et la maîtrise étaient de leur côté.

Clermont a brillamment gagné son troisième challenge européen, vingt ans après celui de 1999 qui avait déjà été gagné aux dépens d'un autre club français. Après Bourgoin, c'est La Rochelle qui s'est incliné très nettement face à la machine auvergnate, parfaitement huilée d'entrée de jeu. Évidemment, on retiendra un moment particulièrement cruel, la sortie très précoce de Parra. Elle risque de peser sur la fin de saison, mais elle n'a pas eu beaucoup d'incidence sur ce match, tant la maîtrise des Clermontois était impressionnante. La supériorité de Clermont s'est traduite par une statistique importante , un différentiel de pénalités très favorable, onze pénalités contre cinq.

On eut aussi le sentiment quand-même que sur les mêlées importantes, c'est le cinq de devant de l'ASM qui a fait la loi. Sans doute, faut-il chercher les raisons de ce succès dans la notion un peu fourre-tout d'efficacité. Lee, Toeava, Penaud, avaient ce petit quelque-chose qui faisait la différence. Les Rochalais ne l'avaient pas. Les Clermontois avaient le pouvoir de faire basculer la rencontre, tout simplement. Ca s'appelle sans doute la classe. A contrario, les Rochelais n'ont pas su faire fructifier leurs moments forts. Le fossé était béant.

"Ce fut la récompense d'une saison d'efforts. Nous avons été consistants de bout en bout jusque-là. Aussi bien contre Timisoara que contre Northampton. Nous avons saisi l'opportunité qui s'offrait à nous contre une équipe qui nous a proposé un bon match de rugby avec sa vitesse, notamment de son triangle. Mais nous avons été réalistes à des moments-clé et je pense que notre paquet d'avants a été dominant. Voilà ce qui a fait la différence" Morgan Parra ajoutait : "J'ai senti un groupe qui savait où il allait dans la semaine. C'est l'expérience d'un groupe qui ne s'est pas affolé, qui a su rattraper les coups." A propos de sa cheville, il n'a pas donné de diagnostic particulier.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0