Icon Sport

Challenge Cup - C'est mal parti pour les français !

C'est mal parti pour les clubs français !
Par Rugbyrama

Le 16/10/2018 à 12:12Mis à jour Le 16/10/2018 à 12:19

CHALLENGE CUP - Avec seulement deux victoires, les clubs français n'ont pas brillé lors de la première journée de Challenge Cup, mais cette compétition peut encore réserver des surprises.

Il fallait s'y attendre. Clermont, habitué à jouer les premiers rôles dans la grande Coupe d'Europe, ne va pas faire l'impasse sur cette Challenge Cup qui va permettre au manager Franck Azéma de créer une émulation au sein d'un groupe suffisamment conséquent pour être compétitif sur les deux tableaux. Avec cinq points gagnés à l'extérieur sur la pelouse de Northampton lors de la première journée, l'ASMCA a confirmé qu'elle sera la meilleure chance tricolore dans cette compétition.

La surprise de cette première est venue des autres formations françaises. Seule l'équipe de La Rochelle l'a emporté lors de son périple en Russie, avec le bonus offensif ce qui n'est pas simple. Des clubs français s'y sont déjà cassés les dents.

La mauvaise surprise est venue de Paris. Le Stade français, actuellement deuxième du Top 14, s'est incliné à Jean-Bouin face aux Warriors de Worcester, qui occupent seulement le septième place du championnat d'Angleterre. Un premier revers démontrant ainsi que le vainqueur de l'édition 2017 ne devrait batailler cette saison sur le front européen.

Cela était prévisible pour Perpignan, aussi défait sur sa pelouse et toujours à la recherche d'une première victoire cette saison, ou pour Grenoble ou Agen qui auront fort à faire en Top 14 pour y conserver leur place. Enfin, les ambitions paloises et girondines sont encore floues malgré leurs défaites à l'extérieur, respectivement aux Ospreys (pays de Galles) et au Connacht (Irlande).

Ce départ n'est pas idyllique pour les clubs français, mais rien n'est encore figé. Le Challenge européen peut réserver des surprises. La saison dernière, les Brivistes pensaient bien avoir perdu tout espoir de qualification après les trois premières journées, ne comptant qu'une victoire au compteur et ayant concédé une défaite sur leur pelouse, pourtant ils étaient parvenus à se hisser en quarts de finale avec seulement 17 points. C'était aussi le capital acquis par le Stade français qui s'était déplacé à Pau en quart de finale.

Contenus sponsorisés
0
0