Icon Sport

Tauzin : "Gratter du temps de jeu"

Tauzin : "Gratter du temps de jeu"

Le 18/01/2018 à 09:04

Alors qu'il devrait faire partie du groupe ce week-end pour la réception de Sale lors de la dernière journée de la phase régulière de Challenge Cup (Toulouse est déjà éliminé), le jeune ailier du Stade toulousain Lucas Tauzin (19 ans) se confie sur sa volonté de progression et confirme qu'il devrait prolonger l'aventure à Ernest-Wallon.

Comment le groupe a-t-il digéré la défaite à Cardiff et donc l'élimination européenne ?

Lucas TAUZIN : Il y a une petite déception quand même mais je pense qu'il faut essayer de passer à autre chose. C'est pourquoi le groupe s'est vite concentré sur le match suivant, en tâchant de retirer quelque chose de ce que l'on a raté. Il a toujours manqué un petit détail et c'est ce qui explique qu'on perd à l'arrivée. C'est râlant mais il faut savoir en tirer du positif pour avancer dans les semaines à venir.

En Challenge Cup, on a l'impression que vous avez parfois manqué d'efficacité...

L.T. : C'est ça. Deux ou trois essais nous sont refusés encore à Cardiff. On veut mettre un gros volume de jeu, on a de l'ambition mais, dans les 22 mètres adverses, on connaît quelques difficultés. Ce sont des petites choses à régler, mais c'est pourtant encourageant.

Comment abordez-vous ce dernier match européen contre Sale samedi ?

L.T. : On a envie de bien finir cette compétition. C'est important pour la suite de la saison car il faut engranger de la confiance. Pour cela, on doit gagner.

A titre personnel, considérez-vous ce Challenge utile pour les jeunes joueurs de l'effectif ?

L.T. : Oui, cela permet aux jeunes de faire quelques apparitions et donc de se montrer. Je comptais dessus et c'est donc une bonne chose de pouvoir m'y exprimer un peu.

Avec l'objectif d'apparaître en Top 14 maintenant ?

L.T. : Oui, petit à petit. L'objectif, c'est de gratter du temps de jeu. En tout cas, je fais tout pour chaque jour à l'entraînement. Après, ce n'est pas moi qui décide. Donc on verra comment ça évolue.

Que vous apporte le fait de côtoyer les Huget, Kolbe, Médard et autres tous les jours ?

L.T. : Il est évident que c'est très bénéfique pour moi. S'entraîner au quotidien à côté de grands joueurs comme eux, c'est important pour progresser, pour élever mon niveau de jeu et cela me pousse à donner encore davantage le maximum.

Vous êtes-vous fixé des objectifs pour les mois et les années à venir ?

L.T. : Oui, de manière globale. C'est ma deuxième saison au Stade toulousain et je suis venu ici pour franchir un cap. Si je peux passer professionnel à Toulouse, ce serait l'idéal. Après, le but est d'augmenter mon temps de jeu au fur et à mesure puis, dans un futur proche, essayer de m'imposer.

Vous êtes en fin de contrat au terme de la saison mais la dernière tendance semblait à une prolongation à Toulouse. Confirmez-vous ?

L.T. : Oui, pour l'instant, tout va bien. Je devrais rester au Stade toulousain.

Contenus sponsorisés
0
0