Icon Sport

La Section Paloise veut sa finale !

La Section Paloise veut sa finale !

Le 21/04/2018 à 11:20Mis à jour Le 11/09/2018 à 14:18

Éjectée la semaine dernière du top 6 en championnat en raison de son faux pas contre Agen à domicile, la Section paloise espère bien décrocher à Cardiff sa place pour la finale du Challenge Européen. L'occasion aussi de sauver sa saison !

Le faux pas enregistré au Hameau, samedi dernier face à Agen, a certainement ôté aux Palois tout espoir de qualification à une place de barragiste en Top 14. Touchés moralement et vexés, les Vert et Blanc peuvent-ils, en une semaine, se remettre de cette déconvenue ? Pas sûr, d'autant que cette contre-performance a provoqué une mini-tornade en Béarn. Les supporters grondent, le coach Simon Mannix a parlé de "plus grosse déception depuis qu'il est entraîneur à Pau" et le président Bernard Pontneau a qualifié "de presque une faute professionnelle" commise par ses joueurs.

Pau - Brive

Sondage
4518 vote(s)
Pau
Brive
Match nul
Simon Mannix - Pau

Simon Mannix - PauIcon Sport

Pour Thomas Domingo ces réactions sont logiques, compte tenu de la copie rendue samedi dernier et de la déception engendrée. "Se faire taper sur les doigts de temps en temps ça ne fait pas de mal, reconnaît-il. On a débriefé entre nous et on en a parlé. C'est sûr que nous avons commis une grosse erreur, il faut se servir de ce raté pour rebondir à Cardiff. Ça validerait notre travail depuis le début de la saison et récompenserait les sacrifices consentis. De toute façon, nous sommes au pied du mur, ça passe ou ça casse !" Par le passé, des Palois vexés et revanchards ont prouvé leur capacité à renverser des montagnes. Toutefois ce coup-ci, le mal ne touche-t-il que le mental ou s'est-il propagé au physique ?

Thomas Domingo, pilier de la Section paloise

Thomas Domingo, pilier de la Section paloiseIcon Sport

" Les organismes commencent à fatiguer"

Depuis mi-février, les hommes de Simon Mannix vont jouer au Pays de Galles leur dixième match d'affilée et les organismes souffrent. "La saison a été longue et les organismes commencent à fatiguer, concède Thomas Domingo. Toutefois, le staff nous ménage des périodes de récupération ces derniers temps ? Cette semaine nous avons travaillé intelligemment afin de favoriser la récupération et je pense que nous sommes plutôt pas mal. Pour ma part, ça tire un peu, mais la fin de saison est proche." Après avoir marché sur l'eau pendant deux mois, les premiers signes de fatigue sont apparus lors du quart de finale du Challenge Européen contre le Stade Français. Alors que les Palois menaient largement après 38 minutes de jeu (27 à 7), ils ont subi en deuxième période avant de s'imposer péniblement 35 à 32. Depuis ce jour-là, les Vert et Blanc ne sont jamais parvenus à livrer un match plein en Top 14.

Simon Mannix - Pau

Simon Mannix - PauIcon Sport

Même si Simon Mannix a été contraint de jongler dans le championnat Français avec les JIFF, il n'en demeure pas moins que la fraîcheur physique pourrait jouer un rôle essentiel à Cardiff. Malgré tout, le manager reste confiant. "Je sais pertinemment que mon équipe ne va pas réitérer le match qu'elle a produit contre Agen, insiste-t-il. On va aligner une équipe compétitive qui va jouer un rugby intéressant ! Si on est à notre maximum on est capable d'aller au bout. Mettons-nous à fond 80 minutes, soignons l'intensité, la concentration et la discipline et tout sera possible !"

Gazon synthétique : avantage ou inconvénient ?

Autre paramètre non négligeable, le gazon synthétique de l'Arms Park va impulser davantage de rapidité dans le jeu. Or, les Palois ne sont pas habitués à évoluer sur une telle surface. "Nous avons joué à Oyonnax sur du synthétique cette saison et nous nous sommes entraînés en début de semaine à Morlaàs afin de nous familiariser, explique Thibault Daubagna. Cette surface va rendre le jeu plus rapide, le ballon plus sec et il sera plus compliqué à défendre face à des gars qui possèdent de bons appuis. Toutefois, je pense que ça devrait aller !"

Thibault Daubagna (Pau)

Thibault Daubagna (Pau)Icon Sport

Même son de cloche du côté de Sean Dougall qui ne voit pas comme un handicap, tant pour lui que pour ses partenaires, d'évoluer sur une telle surface. Meilleure équipe du Challenge Européen à l'issue de la phase qualificative, la Section paloise va tenter, samedi à l'Arms Park de Cardiff, de sauver sa saison en décrochant son billet pour la finale du Challenge Européen. Une finale qui se déroulera de l'autre côté des Pyrénées, à Bilbao, le 11 mai. Autrement dit, presque à la maison ! Voilà une autre source de motivation pour les joueurs, car côté supporters en cas de qualification, cette proximité avec capitale de la province de Biscaye devrait faire fureur en Béarn !

Sean Dougall (Section paloise) - avril 2017

Sean Dougall (Section paloise) - avril 2017Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0