Icon Sport

Daubagna : "Pau mérite ce qui lui arrive"

Daubagna : "Pau mérite ce qui lui arrive"
Par Rugbyrama

Le 20/01/2018 à 10:05Mis à jour Le 20/01/2018 à 10:12

Capitaine de la Section, vendredi soir, lors de l'impressionnante victoire à Gloucester (24-34), Thibault Daubagna affiche sa fierté du travail réalisé et mesure le chemin parcouru depuis les campagnes européennes calamiteuses du passé.

Rugbyrama : Peut-on parler d'exploit au regard du coup de force réalisé par la Section en Angleterre ?

Thibault Daubagna : Ce n'est pas tout le monde qui met trente points à Gloucester sur son terrain... Mais au vu de la rencontre, je ne considère pas pour autant que c'est un exploit. C'est logique. Ça a été une de nos prestations les plus abouties, un match plein : la conquête a été parfaite, les avants ont été dominateurs, notre jeu a été fluide derrière... Les Anglais ont été pris dans la tenaille et nous ne les avons jamais lâchés. L'équipe avait besoin d'un match référence, celui-ci va faire office de très bonne base de travail.

Parmi les satisfactions collectives de la soirée, il y a votre efficacité... Quelle conclusion en tirez-vous ?

T.D : Oui, ça a été une belle leçon de réalisme, de pragmatisme. A chaque fois ou presque que nous sommes arrivés dans les vingt-deux mètres adverses, il y eu des points à l'arrivée. Cet opportunisme fait mal à l'adversaire. Ça n'a pas été assez le cas cette saison. C'est ce qu'il faut reproduire en Top 14. Cela faisait partie de nos principaux axes de travail depuis des mois. La récompense commence à arriver.

Pau, habituel cancre de la Challenge Cup, va donc terminer premier toutes poules confondues cette année. Comment l'expliquer ?

T.D : Ce groupe mérite ce qui lui arrive. Il a connu des saisons délicates Coupe d'Europe. Il n'y avait pas eu beaucoup de victoires sur les deux dernières années. On s'est dit qu'il fallait changer d'état d'esprit et jouer à fond cette compétition. Ça nous tenait vraiment à coeur d'offrir ce quart à domicile à nos supporters. Ce match avait été préparé très sérieusement afin de se donner le maximum de moyens. Nous récoltons le fruit de tout ce travail. Mais attention, le plus dur commence avec le quart de finale. Ce n'est pas le moment de s'emballer. J'espère que ça va continuer sur cette voie. Le club en a besoin.

Ce jour sera d'autant plus mémorable que vous étiez capitaine de vos troupes...

T.D : J'étais content d'avoir cette responsabilité sur un tel match mais s'il y avait eu une défaite au bout, ça n'aurait servi à rien. Là, il y a le succès, le quart à la maison, l'investissement de tout le monde, des anciens comme des jeunes : je suis fier de tout ça.

Contenus sponsorisés
0
0