Icon Sport

Le Leinster dans l’histoire

Le Leinster dans l’histoire
Par Rugbyrama

Le 27/05/2018 à 17:46

Victorieux des Scarlets (40 à 32) en finale de Guinness Pro 14, les joueurs de Leinster se sont offert un doublé, Coupe d’Europe – Championnat, une première dans l’histoire pour un club de Pro 14.

Ce samedi 26 mai, le Leinster a écrit l’histoire. En triomphant en finale des Scarlets en finale, les hommes de Leo Cullen ont réalisé un doublé Coupe d’Europe – Championnat. Déjà vainqueurs des joueurs de Llanelli en en demi-finale de Champions Cup, les joueurs de Dublin ont cette fois-ci disposé des Gallois en finale de championnat dans un match ouvert avec pas moins de neuf réalisations.

Leo Cullen Coach - Leinster

Leo Cullen Coach - LeinsterIcon Sport

Pourtant, rien ne laissait présager un score fleuve dans ce match qui a d’abord vu un duel à distance de buteur entre Jonathan Sexton et Leigh Halfpenny. Après un round d’observation de trente minutes, ce sont les champions d’Europe qui ont allumé la première mèche par l’intermédiaire du deuxième ligne Devin Toner. Suite à une réponse de l’ailier néo-zélandais Johnny Mc Nicholl pour les Scarlets, les coéquipiers d’Isa Nacewa vont enfoncer le clou à la mi-temps grâce à un essai de James Lowe après d’une passe laser de Sexton. Une réalisation qui va reléguer les Gallois à 10 points (21-11) à la mi-temps.

Revenus des vestiaires avec les mêmes intentions, les joueurs du Leinster vont inscrire un nouvel essai à la 52e minute. Sean Cronin, le talonneur irlandais est venu conclure un beau ballon porté. Juste avant l’heure de jeu, l’ailier international Jordan Larmour a lui assommé les joueurs de Llanelli avec un exploit personnel, grâce à un geste de grande classe.

Le relâchement des Irlandais et le triplé de Mc Nicholl en fin de partie ne changeront rien, les joueurs du Leinster s’offrent un doublé historique pour le dernier match de leur capitaine Isa Nacewa.

L’Irlande bientôt sur le toit du monde ?

Avec une victoire dans le Pro 14, en Champions Cup, et un Grand Chelem dans le tournoi des 6 Nations, l’Irlande a réalisé une saison parfaite sur la scène européenne et internationale. Des performances qui tombent à point nommé à 16 mois de la Coupe du Monde au Japon. Performant en club, mais aussi en sélection, le rugby irlandais semble avoir trouvé la bonne formule. Avec l’éclosion de talents prometteurs comme le troisième ligne James Ryan ou l’ailier Jacob Stockdale, l’Irlande peut envisager un avenir radieux pour la prochaine Coupe du Monde. Eux, qui n’ont jamais passé l’étape des quarts de finale, peuvent enfin rêver de se joindre au dernier carré et pourquoi pas de remporter pour la première fois de leur histoire cette compétition prestigieuse.

Clément Gay

Contenus sponsorisés
0
0