Other Agency

Michel Sitjar est parti

Michel Sitjar est parti
Par Midi Olympique

Le 11/06/2019 à 10:10Mis à jour Le 11/06/2019 à 10:19

CARNET NOIR - L'ancien troisième ligne d'Agen est mort brutalement. Son talent aurait mérité plus de sélections, mais il a marqué toute une génération.

Michel Sitjar a choisi de partir, volontairement. Un épilogue tragique qui correspond finalement assez bien à la trajectoire de ce troisième ligne des années 60. Il jouait dans une équipe d'Agen triomphante et il était un flanker voltigeur, une préfiguration du style d'Olivier Magne avec, pour l'époque, un pouvoir de pénétration en plus. Il avait apporté un peu de grâce à la violente finale 1966 face à Dax . En 62 et en 65 aussi, il avait été décisif. Michel Sitjar nous a vraiment marqué car il n'avait pas eu beaucoup de sélections, moins que son talent méritait (13 capes). Mais son souvenir était très vivace dans les mémoires de ceux qui l'avaient vu jouer. Ah Sitjar.... Rien que ce nom qui claquait nous interpellait. Il sonnait slave, il venait en fait des Baléares. C'était un trésor semi-caché du rugby français qu'il avait quitté à 28 ans pour rallier le Treize Catalan. Il revindrait à quinze, à Valence d'Agen ensuite.

Son caractère était fort et entier, mais après sa carrière, il s'était pris de passion pour la poésie, au point d'écrire des recueuils. Il écrivait aussi aux journalistes pour exprimer sa nostalgie du rugby d'antan et son aversion du rugby professionnel. Il a rjeoint les nuages qu'il aimait évoquer dans ses compositions. Citons un extrait : "Je voudrais qu'un nuage s'arrête à ma porte et me laisse le temps de s'enfuir avec lui...."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0