Other Agency

Guy Laporte, ancien demi d'ouverture du XV de France, n'est plus

Guy Laporte, ancien demi d'ouverture du XV de France, n'est plus

Le 29/01/2022 à 09:26Mis à jour Le 29/01/2022 à 10:45

CARNET NOIR - On apprend en cette fin de semaine le décès de Guy Laporte, à l'âge de 69 ans. Président du club de Graulhet, il en a été un joueur entre 1972 et 1988. Guy Laporte a également brillé sous les couleurs tricolores puisqu'il a remporté le grand chelem en 1981, inscrivant 29 points. Il totalisait 16 sélections, pour 143 points marqués.

Il était devenu depuis quelques années président de Graulhet, le club qui l’avait fait roi à l’époque des Daniel Revallier, Gérard Durand, Henri Sanz. Le SCG évoluait alors dans l'Élite et on trouvait ça normal. Guy Laporte nous a quittés des suites d’un infarctus. Évidemment, le grand chelem de 1981 a beaucoup marqué la carrière de l’ouvreur de Graulhet. Il n’avait pas joué le premier match face à l’Ecosse. Mais Bernard Viviès s’était blessé, Guy Laporte avait donc été appelé pour le voyage à Dublin. Il avait déjà 28 ans et jamais une carrière n’avait démarré d’une façon aussi tonitruante.

Un drop monumental après 32 secondes de jeu et une victoire 19-13 inespérée pour les Bleus qui avaient fait face à des blessures de dernière minute (Blanco et Codorniou). Puis le néophyte avait récidivé après un coup franc joué à la main par Pierre Berbizier : re-drop : "En plus ce n’était pas un ballon en cuir Wallaby, mais un ballon Gilbert au diamètre beaucoup plus réduit", nous avait-il confié en février dernier.

Guy Laporte avait attendu longtemps avant d’être appelé en sélection, il avait subi une ou deux blessures sérieuses, il faisait face à une grosse concurrence dans un championnat où aucun étranger ne jouait avec le numéro 10. Il tournait autour de la sélection et puis, Jacques Fouroux avait franchi le pas, il l’avait appelé à cause du souvenir d’un drop magistral qu’il avait marqué face à Auch, le club du sélectionneur. Sa carrière s’étira jusqu’à la première Coupe du Monde en 1987, il était alors la doublure de Franck Mesnel. "Fouroux me glissa qu’il avait un petit regret. Peut-être qu’en finale, mon profil aurait pu servir."

Mais il n’était pas qu’un canonnier qui tapait dans la balle tard le soir après les entraînements. On le cataloguait comme adepte d’un rugby pragmatique, mais il savait aussi lancer des attaques : "Comme Romeu, je pratiquais le style "Garçon de café", on courrait un peu en travers en présentant le ballon aux attaquants pour des croisées vraies ou fausses." D'ailleurs, Guy Laporte fut en 1986, l’un des acteurs d’un essai inoubliable contre l’Irlande à Paris, 23 passes, un mouvement magnifique conclu par Philippe Sella. Après sa carrière, il fut manager du XV de France de 1993 à 1995 entraîné par Pierre Berbizier, qui le marqua par ses séances spartiates.

A sa famille, ses proches et son club, Midi Olympique adresse ses plus sincères condoléances.

Contenus sponsorisés