Other Agency

Hayman : "Je suis responsable de ce qui m’arrive"

Hayman : "Je suis responsable de ce qui m’arrive"
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 15/08/2019 à 21:22Mis à jour Hier à 09:21

Écarté de l’entraînement en janvier et condamné à de la prison avec sursis pour violences conjugales en mai, l’emblématique Néo-Zélandais se ressource à travers l’alpinisme. Au lendemain d’une ascension du Mont Blanc, il s’est livré à nous.

Venez-vous vraiment de réussir l’ascension et la descente du Mont Blanc en 24 heures ?

Cela a été dur mais oui. Nous avons eu de la chance, nous sommes tombés sur une très belle fenêtre météo. Les conditions climatiques étaient idéales, la neige excellente. Tout s’est bien passé. Nous sommes partis à 7 heures, nous étions au sommet à 15 h 30 pour un retour à Saint-Gervais vers 21 heures. Bon, je dois dire que mercredi soir, je ne pouvais plus marcher ni parler.

Que s’est-il passé avec Pau ?

C’est difficile pour moi de donner ma version des faits, car en partant, j’ai signé un document comportant une clause de confidentialité. Ce que je peux dire sur mes deux ans et demi là-bas, c’est que j’ai essayé d’apporter ma pierre à l’édifice dans la construction du club, avec des hauts et aussi des bas, je le reconnais. La dernière année a été une catastrophe au niveau sportif. Dans le rugby professionnel, c’est normal que ce soit les entraîneurs qui trinquent.

N’avez-vous pas eu aussi des problèmes extra-sportif qui ont expliqué votre éviction ?

Je suis responsable de ce qui m’arrive. Ma vie familiale était devenue compliquée, pour ne pas dire plus. Psychologiquement, je n’étais pas forcément dans les meilleures dispositions pour être performant comme entraîneur. Mais bon, c’est la vie qui est comme cela, et on doit passer outre.

Pardon d’insister mais n’avez-vous pas eu un problème avec l’alcool ?

[...]

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0