Instagram

Castrogiovanni : "On a passé du bon temps, à Las Vegas"

Castrogiovanni : "On a passé du bon temps, à Las Vegas"
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 13/02/2021 à 10:56Mis à jour Le 13/02/2021 à 13:23

Le Buzz

TOP 14 - Au printemps 2016 et alors que Martin Castrogiovanni était encore sous contrat avec le Racing 92, une photo le montrant dans une piscine de Las Vegas aux côtés de Zlatan Ibahimovic avait fait le tour de la planète et enterré son contrat dans les Hauts de Seine. Dans le Daily Mail, le pilier italien est revenu sur cet épisode...

Martin Castrogiovanni (Racing 92) - avril 2016

Martin Castrogiovanni (Racing 92) - avril 2016Icon Sport

Au printemps 2016 et alors que son club, le Racing, disputait une demi-finale de Coupe d'Europe face à Leicester, Martin Castrogiovanni était shooté par les paparazzis aux côtés des stars du PSG (Zlatan Ibrahimovic, Marco Verratti, Javier Pastore...), dans une piscine de Las Vegas où les footballeurs fêtaient dignement leur titre de champion de France. "C'était un beau voyage, un magnifique voyage de trois jours, plaisante-t-il dans le Daily Mail. J'avais rencontré ces gars à Paris et nous étions devenus amis. Quand ils ont gagné leur titre, ils m'ont invité à les suivre et j'ai dit "oui". Pourquoi aurais-je dit non, au juste ? On a passé du bon temps, à Las Vegas. Beaucoup de verres ? Oui. Des sorties ? Oui. Du casino ? Oui. Des fêtes dans une piscine ? Oui, tout le monde a vu les photos. D'ailleurs, quand je me suis réveillé, au lendemain de cette fête, j'avais des milliers de messages sur mon téléphone..."

Martin Castrogiovanni Sergio Parisse Italy

Martin Castrogiovanni Sergio Parisse ItalyEurosport

Au sujet du voyage, il poursuit : "Que font donc les gens quand ils vont à Las Vegas ? Moi, j'ai gagné 500 dollars mais j'ai perdu mon contrat au Racing, voilà tout. C'était mon dernier contrat. Mais quand j'ai pris ma retraite, j'ai senti une pression énorme quitter mes épaules. Le rugby ne me manquait pas du tout. J'en avais eu assez. Je trouvais que le sport que j'avais pratiqué en tant qu'amateur avait changé et je ne m'y sentais pas à l'aise. […] Aujourd'hui, tu peux passer dix ans dans un club et être considéré comme un putain de numéro. Des gens m'ont frappé par derrière, des coachs (il avait eu un conflit avec Richard Cockerill, l'entraîneur de Leicester) m'ont traîné dans la boue, il était temps que tout ça se termine. Si j'étais resté dans le rugby, j'aurais tout ruiné. Alors, j'ai coupé cinq ans et ce fut magnifique." Dans les prochains mois, Martin Castrogiovanni pourrait intégrer la fédération italienne afin d'aider la direction sportive en place.

Contenus sponsorisés