AFP

Brock au top

Revue de l'élite : Brock au top
Par Rugbyrama

Le 04/08/2009 à 18:00Mis à jour

Avant le début du championnat, notre site vous fait revivre la traditionnelle revue de l'élite Midi Olympique récompensant les meilleurs joueurs du championnat 2008-2009 poste par poste. Retrouvez chaque jour le portrait d'un lauréat. A l'ouverture, Brock James s'est hissé au statut de numéro 1.

Après trois défaites consécutives en finale de Top 14 et deux places de dauphin dans les revues de l'élite 2006 et 2007, Brock James a enfin terminé numéro 1. Il faut dire que 2008-2009 aura été la saison de tous les records pour lui. Meilleur réalisateur du championnat depuis trois ans (328 points l'an dernier, 303 en 2007-2008 et 377 en 2006-2007), il a dépassé le seuil des 1000 points inscrits en Top 14 (1002 exactement) et a effectué une série de 41 coups de pied placés consécutifs au cours de la saison. Il a même atteint un taux de réussite exceptionnel de 82%.

Mais son pied ne sert pas qu'à transformer des pénalités. Ses passes au pied millimétrées et son jeu de déplacement font merveille tandis que sa lecture du jeu incroyable et ses passes à la main d'une longueur exceptionnelle en font un rouage essentiel du système clermontois. Enfin, il a progressé, ces derniers mois, dans son secteur défaillant : la défense. Bien qu'il ne soit pas encore irréprochable, loin de là, il a tout de même remarquablement musclé ses performances dans ce compartiment du jeu.

Une seule fausse note...

Tous ces chiffres font tourner la tête et le placent logiquement au sommet du classement des ouvreurs mais ils n'ont pas pour autant mené le joueur à la consécration sur le terrain. Car, dans cette partition extraordinaire, se glisse une fausse note, encore une fois : la finale du Top 14. Comme l'an dernier, Brock James est passé à côté de son match (malgré une bonne entame cette fois, avec une passe au pied décisive sur l'essai de Nalaga). S'il est un roc sur le terrain, l'ouvreur est bien moins solide mentalement. Timide, presque introverti, il ne possède pas totalement cette capacité qu'ont les grands ouvreurs à renverser la situation quand la pression pèse sur leur équipe.

Bien qu'il ait été – sans conteste -, le meilleur demi d'ouverture de l'Hexaogne en 2008-2009, Brock James reste donc perfectible. Voilà qui augure du très bon pour Clermont. S'il franchit ce dernier cap, l'Australien pourrait bien conserver sa place de numéro 1 au classement des ouvreurs du Midi Olympique mais aussi au Stade de France le 29 mai prochain.

Top ten des ouvreurs de la revue de l'élite Midi Olympique pour la saison 2008-2009 :

1. Brock James (Clermont)

2. Benjamin Boyet (Bourgoin)

3. Julien Peyrelongue (Biarritz)

4. François Trinh-Dic (Montpellier)

5. Lionel Beauxis (Stade français) et
Juan Martin Hernandez (Stade français)

7. Andy Goode (Brive)

8. Romain Teulet (Castres)

9. David Skrela (Toulouse)

10. David Mélé (Perpignan)

Contenus sponsorisés